Des chercheurs parviennent à faire parler une momie vieille de 3.000 ans

  • A
  • A
Partagez sur :
Une momie vieille de 3.000 ans a parlé, ou du moins a émis un son, grâce au travail de chercheurs américains et britanniques. Grâce à la conservation exceptionnelle du corps d'un prêtre égyptien, les scientifiques sont parvenus à reproduire la couleur vocale de cet homme mort il y a quelque 3.000 années.

Une voix d’outre-tombe s’est fait entendre, ce n’est pas le début d’un film d’horreur mais l’aboutissement du travail de chercheurs américains et britanniques. Ceux-ci sont, en effet, parvenus à reproduire la couleur vocale d’un homme mort et momifié il y a plus de 3.000 ans. Il s’agit de Nesyamon, un prêtre et scribe égyptien qui travaillait au temple de Karnak à Thèbes sous le règne de Ramsès XI. A sa mort, son corps a été momifié et son état de conservation était tel que les chercheurs ont pu reproduire le son de sa voix.

Un tractus vocal imprimé en 3D et un larynx électronique

C’est un article du magazine Sciences & Avenir qui explique le processus entrepris par les chercheurs pour faire parler cette momie vieille de 3.000 ans. Grâce à un scanner à rayons X, les scientifiques ont mesuré de manière très précise les dimensions du tractus vocal de cette momie, c’est-à-dire le larynx et les cavités buccale et nasale qui participent à la création de la voix. Avec les données obtenues, ils sont parvenus reproduire ce tractus vocal grâce à une imprimante 3D, auquel ils ont ensuite ajouté un larynx électronique.

Le résultat obtenu n’est pas un mot, mais un son sous forme de voyelle, que l’on peut entendre dans le tweet de l’agence Associated Press ci-dessus. En effet, les scientifiques ne pouvaient espérer obtenir plus en raison de l’absence de la langue et des lèvres de la momie. En tout cas, les chercheurs ont exaucé le souhait de Nesyamon qui désirait " faire entendre sa voix dans l’au-delà afin de vivre éternellement".

Europe 1
Par Julien Pearce, édité par Léa Beaudufe-Hamelin