Trois conseils pour garder souplesse et tonus malgré le télétravail

  • A
  • A
Les bénéfices d'une activité sportive sur vos petits bobos du quotidien dépendront aussi de votre plaisir à effectuer cette pratique, quelle qu'elle soit. 2:51
Les bénéfices d'une activité sportive sur vos petits bobos du quotidien dépendront aussi de votre plaisir à effectuer cette pratique, quelle qu'elle soit. © Cnort /Pixabay
Partagez sur :
Au micro de "Sans Rendez-vous" sur Europe 1, le masseur-kinésithérapeute et Youtubeur Grégoire Gibault évoque les effets pervers de la sédentarité, notamment sur le dos et les articulations. Pour retrouver de la tonicité au quotidien, malgré le télétravail, il nous invite à continuer à bouger au maximum.
INTERVIEW

En cette période de Covid et de télétravail, il est souvent difficile de garder son tonus au quotidien. La sédentarité, la difficulté à dissocier vie professionnelle et vie personnelle, l’incertitude économique et sanitaire, mais aussi les problèmes de sommeil, sont autant de facteurs susceptibles de provoquer un mal de dos, des douleurs articulaires ou, plus généralement, une sensation d’amollissement, de désœuvrement physique. Invité de Sans Rendez-vous, l’émission santé d’Europe 1, le masseur-kinésithérapeute Grégoire Gibault, également créateur de la chaîne Youtube Major Mouvement, livre une série de conseils pour lutter contre les petits problèmes articulaires du quotidien et retrouver sa tonicité.

Lutter contre la sédentarité

"La mauvaise posture n’existe pas. C’est la question que l’on me pose toujours. Scientifiquement parlant, on n’a aucune donnée sur ça", assure Grégoire Gibault. "Notre corps, ce qui lui pose problème, ça n’est pas une position particulière, c’est de la garder toute la journée", explique-t-il. Variez donc les postures au fil de la journée, accordez-vous des pauses pour bouger, éventuellement vous étirer, et une fois votre journée de (télé)travail terminée, n’hésitez pas à la conclure par une balade, par exemple, avant d’entamer la soirée. "La bonne posture, c’est la prochaine", résume le masseur-kinésithérapeute, également auteur de Mes 10 clés pour un corps en bonne santé, chez Marabout.

Trouver une activité qui vous emballe

"Ce qui marche le mieux c’est l’adhésion du patient à son traitement", insiste Grégoire Gibault. Pour un mal de dos, par exemple, que l’on vous conseille la course à pied ou la natation, la solution la plus efficace à votre problème sera très certainement celle qui vous procurera aussi le plus de plaisir.

"Il n’y a pas de spécificité du bon mouvement. À partir du moment où l’on va chercher un effort modéré à intense, on aura les bénéfices du sport", pointe notre spécialiste, qui rappelle qu’au-delà de 20 minutes de sport "le pratiquant bénéficie d’un bon shoot d’endorphines qui sont le meilleur des anti-dépresseurs naturels".

Se muscler le dos

"Si aujourd’hui le mal de dos est devenu le mal du siècle, c’est parce qu’on en a fait le mal du siècle et qu’on n’arrête pas d’en parler, mais aussi parce que l’on n’utilise pas assez notre dos", s’agace Grégoire Gibault. À ses yeux, il est essentiel de remuscler cette partie du corps, trop peu sollicitée au quotidien. "Ce qui protège les articulations, c’est le port de charge. Plus vous avez de muscles, plus vous protégez vos articulations", soutient-il, sans aller, évidemment, jusqu'à se blesser en soulevant une charge trop importante pour ses capacités.

Suivant ce constat, Grégoire Gibault conseille de se tourner vers le renforcement musculaire, voire la musculation. "Nos os et nos articulations deviennent de plus en plus solides à mesure qu’on les soumet à une contrainte technique", assure-t-il. Avec un exercice en particulier, bien connu des adeptes de force athlétique : le soulevé de terre. Cet exercice polyarticulaire, dont l’exécution peu s’avérer assez technique, consiste à soulever une barre chargée, bras tendus et coudes tournés vers l’arrière, en se servant de la force des jambes et des fessiers, tout en conservant le dos droit. Toutefois, si vous vivez en zone rouge, donc êtes privés de salle de sport, vous pouvez éventuellement vous rabattre sur du gainage ou des mouvements de squat effectués, par exemple, en se levant et en s'asseyant sur une chaise.

Europe 1
Par Europe 1