Rappel de lots d'irbésartan, médicament contre l'hypertension : "Les patients sont très embêtés"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Comme le valsartan avant lui, l'irbésartan est touché par des rappels de lots en raison de contrôles qui ont révélé la présence d'une substance cancérogène probable. Les pharmaciens demandent à l'Agence du médicament une "véritable stratégie" pour les patients.

Après le valsartan cet été, un autre médicament contre l'hypertension très prescrit, l'irbésartan, du laboratoire Arrow Génériques, est à son tour touché par des rappels de lots. En cause, la présence d'une substance classée comme cancérogène probable détectée lors de contrôles.

Des "patients embêtés". Depuis l'été, les retraits de ces médicaments contre l'hypertension, pris au quotidien par au moins deux millions de Français, sont déjà compliqués à gérer dans les pharmacies. "Les patients sont très embêtés car ils avaient un traitement qui leur allait bien. Du jour au lendemain, on leur dit qu'il faut arrêter et prendre un autre traitement. L'autre, on vient maintenant de l'enlever du marché", déplore Gilles Bonnefond, président de l'Union des syndicats des pharmacies d'officine. "On ne va pas continuer comme ça longtemps. Qu'est-ce qu'attend l'Agence du médicament (ANSM) pour convoquer les médecins et les pharmaciens pour avoir une véritable stratégie ?", demande-t-il.

À l'ANSM, on indique que d'autres médicaments sont actuellement testés pour vérifier s'ils contiennent ou non ces impuretés. À ce stade, il est donc impossible d'exclure qu'il n'y aura pas d'autres retraits du marché.

Les risques d'arrêter soi-même un traitement. En attendant, il ne faut surtout pas que les patients arrêtent leur traitement : "Le risque d'arrêter soi-même le traitement sans contrôle du médecin revient à s'exposer à des risques immédiats de décompensation cardiaque ou de risque d'AVC, qui sont des accidents que l'on voit en cas d'hypertension non-contrôlée", explique le Docteur Jean-Michel Race, de l'ANSM. 

Un numéro vert à destination des patients. Pour savoir si votre médicament contre l'hypertension est concerné il suffit de ramener la boîte auprès de votre pharmacien. Pour plus d'informations, il existe aussi un numéro vert, le 0800 97 14 03.