Quelles questions se poser avant de partir en retraite spirituelle ?

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Les retraites spirituelles peuvent être un bon moyen de se retrouver et de prendre du recul sur sa vie, son quotidien. Pour qu'une retraite soit réellement efficace, il faut choisir celle qui nous convient.

INTERVIEW

Se retirer pour mieux se retrouver. Voilà ce qui pousse certains à faire un break dans leur quotidien pour partir en retraite spirituelle. Et selon les personnes, l'objectif final peut être différent : travailler sur un projet que l'on n'arrive pas à boucler, réfléchir à une vie dans laquelle on ne se reconnaît plus... Le chemin pour l'atteindre, lui, est toujours le même : prendre du recul sur soi et sur la vie en général.

"Se poser les bonnes questions." Mais avant de partir, "il faut se poser les bonnes questions" pour éviter de "se retrouver dans un lieu pas adapté à ses besoins ou à ses capacités", prévient Julie Quaillet, journaliste et auteure du livre Ils ont fait une retraite spirituelle. Par exemple, "certains ne supportent pas le silence pendant une semaine", explique-t-elle dans l'émission La vie devant soi sur Europe 1.

Alors, "pour choisir la meilleure retraite adaptée à soi", il y a "des questions assez pratiques et précises" que l'on peut se poser. La première est celle de la durée : "Dix jours pour une première retraite, c'est beaucoup." Ensuite, "il faut se demander si on veut du développement personnel, prier, un silence complet, un accompagnement spirituel..."

"On est complètement libre." Mais quoi qu'il arrive, si la retraite que l'on a choisie ne nous convient pas, nous ne sommes pas pour autant emprisonnés. "On est complètement libre", assure la sociologue Virginie Sassoon. Libre de quitter une retraite en cours de route, donc.

Les + lus