Quelles bonnes pratiques alimentaires adopter en famille ?

  • A
  • A
Trop de viande, trop de sucres ? Le Dr Jean-Michel Lecerf donne quelques idées pour bien se nourrir en famille.
Trop de viande, trop de sucres ? Le Dr Jean-Michel Lecerf donne quelques idées pour bien se nourrir en famille. © congerdesign / pixabay
Partagez sur :
Mange-t-on trop de sucre ? Trop de viande ? Peut-on emmener ses enfants au fast-food ? Dans "Sans Rendez-vous" sur Europe 1, le Dr Jean-Michel Lecerf, directeur du service de nutrition et d'activité physique de l’Institut Pasteur (Lille) donne quelques idées pour bien se nourrir en famille. 
EUROPE 1 VOUS ACCOMPAGNE

Pour bien manger, "il faut retrouver un peu de bon sens", assure le Docteur Jean-Michel Lecerf, directeur du service de nutrition et d'activité physique de l’Institut Pasteur de Lille. Interrogé par Europe 1, il rappelle que ce sont les parents qui doivent dire ce qui est bon, pas les enfants. Et donne quelques pistes pour adopter une alimentation saine en revenant sur quelques aliments souvent montrés du doigt…

Les enfants mangent-ils trop de viande ?

Pour Jean-Michel Lecerf, la viande n'est pas un mauvais aliment. "C'est une question de quantité. Chez les enfants, les besoins en fer sont très importants et il est difficile d'atteindre les apports conseillés quand un enfant ne mange pas du tout de viande." Pour autant, un régime végétarien n'est pas dangereux, même s'il existe selon lui un risque de déficit en fer. En revanche, le directeur du service nutrition de l'Institut pasteur de Lille met en garde contre le végétalisme, c'est-à-dire la suppression de tous les produits d'origine animale, qui, selon lui, "n'est pas du tout conseillé chez les enfants, ni dans les autres populations, à cause du risque très important de carences en vitamines B12. C'est dangereux car au bout de quelques années, vous commencez à avoir des troubles neurologiques, neuropsychiatriques, et hématologiques." 

Après 3 ans, a-t-on encore besoin du lait ?

On sait qu'avant l'âge de 3 ans, il est préférable pour les enfants de boire du lait. Mais après ? "Le lait est un aliment exceptionnel. Priver un enfant de lait, je pense que c'est vraiment une erreur nutritionnelle", avance Jean-Michel Lecerf. "En grandissant, c'est très important d'en boire car c'est à ce moment-là que les jeunes filles en particulier constituent leur masse osseuse."

Est-ce que les enfants mangent trop de sucre ?

Le sucre, aliment souvent pointé du doigt, "n'est pas une drogue", considère Jean-Michel Lecerf. "Il peut faire partie d'une alimentation normale, mais son excès n'est pas souhaitable. Il faut en particulier être très vigilants sur les boissons sucrées qui posent un gros problème. Beaucoup d'enfants prennent l'habitude de boire ces boissons entre les repas et ce n'est vraiment pas une bonne chose". Quant aux bonbons, même combat, un de temps en temps ne tue pas. "Si vous interdisez totalement les bonbons, les enfants vont aller en chercher ailleurs", constate le médecin, tout en reconnaissant qu'"ils ne font pas partie du top de l'alimentation équilibrée, loin de là". Et pour choisir les goûters des enfants, mieux vaut choisir "des biscuits où la liste des ingrédients n'est pas trop longue, où il y a des céréales, des fibres…"

Cinq fruits et légumes par jour ?

En France, le Programme national nutrition santé (PNNS) recommande de manger cinq fruits et légumes par jour. Mais il n'est pas toujours facile de l'imposer à ses enfants, notamment après ses 18 premiers mois, car l'enfant va commencer à construire sa propre identité alimentaire et rejeter de nombreux aliments. Alors, comment faire ? "C'est vraiment important chez les adultes parce que les études ont montré que ça diminuait beaucoup de maladies. Chez les enfants, il ne faut pas faire la guerre. Il faut encourager la consommation de légumes, mais il est normal que les enfants ne soient pas spécialement attirés par les légumes. Il faut petit à petit leur apprendre à goûter les aliments", explique le directeur du service de nutrition et d'activité physique de l’Institut Pasteur de Lille. Pour cela, une chose est selon lui essentielle : cuisiner avec ses enfants, ce qui va leur permettre d'"améliorer leur connaissance et leur amour des aliments".

Dans tous les cas, rappelle Jean-Michel Lecerf, "il ne faut jamais demander à un enfant ce qu'il veut manger ! Sinon, on entre dans ce qu'on appelle 'l'enfant roi'. Or ce sont les parents qui décident." 

Europe 1
Par Séverine Mermilliod