Pourquoi le changement climatique va impacter notre santé

  • A
  • A
Avec le réchauffement climatique, la prolifération de pollen devrait croître. 1:37
Avec le réchauffement climatique, la prolifération de pollen devrait croître. © Christof STACHE / AFP
Partagez sur :
Hausse des températures, fonte des glaces... Le changement climatique a de nombreux impacts sur la planète, mais pourrait aussi affecter la santé de ses habitants. Selon l'OMS, toutes allergies confondues, la moitié de la population sera touchée d'ici à 2050.
ANALYSE

Alors que les pluies torrentielles ont causé la mort de 13 personnes cet automne dans le sud-est de la France, un rapport du GREC (Groupe régional d'experts sur le climat) montre que ces épisodes de précipitations extrêmes vont s'accentuer dans les années à venir. Outre les dégâts matériels et humains, ces experts redoutent que le changement climatique affecte la santé des habitants de la région PACA.

"La tendance va dans le mauvais sens"

"Les allergies vont augmenter", alertent les scientifiques, l'une des conséquences directes du changement climatique étant la prolifération de pollen. "Plus il va faire chaud longtemps, plus les plantes vont pousser et plus la période durant laquelle elles vont émettre leur pollen va être longue", explique le docteur. "Elles vont donc en émettre davantage", affirme la vice-présidente du syndicat des allergologues. "Malheureusement", développe Madeleine Epstein, "la tendance va dans le mauvais sens avec une aggravation des symptômes, et de plus en plus de gens qui réagissent, et de plus en plus d'asthmes qui peuvent être sévères". Selon l'OMS, toutes allergies confondues, la moitié de la population sera touchée d'ici à 2050...

Des températures propices à la colonisation du moustique tigre

Les experts du GREC pointent également certaines bactéries qui pourraient, à cause du réchauffement climatique, envahir nos canalisations. Celles qui mènent jusqu'aux robinets inclus... et provoquer ainsi plus de gastro-entérites et autres infections. Les hautes températures seront aussi propices à la colonisation du moustique tigre, préviennent les scientifiques, entraînant au passage le développement de virus comme Zika, la dengue ou le chikungunya.

Enfin, le pourtour méditerranéen sera plus chaud et plus humide. Une aubaine pour les moisissures qui devraient proliférer dans les villes... Ce qui entraînera une forte augmentation d'acariens et donc d'allergies à ces petites bestioles.