Plusieurs pays européens, dont la France, frappés par une inquiétante épidémie de rougeole

  • A
  • A
© AFP
Partagez sur :

Plus de 41.000 enfants et adultes de la région européenne ont été infectés par la rougeole au cours des six premiers mois de 2018. L'OMS s'alarme du faible taux de vaccination.

On a longtemps cru s'en être débarrassés, mais la rougeole fait son retour. Entre janvier et juin 2018, 41.000 enfants et adultes ont été touchés par ce virus potentiellement mortel en Europe. 37 d'entre eux n'ont pas survécu. La comparaison avec l'année 2017 - qui était jusqu'alors la plus mauvaise de la décennie - montre l'ampleur de cette recrudescence. Cette année-là, un peu moins de 24.000 personnes ont été diagnostiqués.

L'Ukraine fortement touchée. Sept pays européens ont enregistré plus de 1.000 infections chez les enfants et les adultes cette année. L'Ukraine est le plus fortement touché par l'épidémie. 23.000 cas ont été diagnostiqués au cours des six derniers mois. La Russie, la Serbie, la Géorgie, la Roumanie, mais aussi l'Italie et la Grèce, sont également concernés.

 

Plus de 2.7000 Français contaminés depuis fin 2017. La France, elle aussi, fait partie des pays les plus touchés. Selon les données publiées par Santé publique France le 29 juillet, 2.741 Français ont été contaminés depuis novembre 2017. Ces mauvais chiffres peuvent s'expliquer par une couverture vaccinale insuffisante chez les adultes nés après les années 80. Selon le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), en France, plus de 8 malades de la rougeole sur 10 n'ont jamais été vaccinés contre le virus.

Cette flambée du nombre de cas de rougeole en Europe inquiète l'Organisation mondiale de la santé (OMS), qui appelle à la vaccination. Le vaccin Rougeole-Oreillons-Rubéole (ROR) est devenu obligatoire pour les jeunes enfants. Selon l'OMS, il faudrait qu'au minimum 95% de la population soit vaccinée pour éradiquer le virus.