"Pas plus de deux verres par jour" : la nouvelle campagne de sensibilisation sur l'alcool

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
La nouvelle campagne d'information sur l'alcool du ministère de la Santé, lancée mardi, insiste sur les risques méconnus de la consommation régulière.

Le ministère de la Santé, via son agence Santé publique France, lance mardi sa nouvelle campagne d'information sur l'alcool. L'objectif est de fixer des repères pour les Français qui sont les huitièmes plus gros buveurs au monde, juste derrière les pays de l'est comme la Pologne, la Hongrie ou la Russie. Neuf millions de Français disent boire régulièrement, dont cinq tous les jours, mais peu savent ce que signifie avoir une consommation modérée.

"Je ne pense pas que ce soit mauvais." Quand vous interrogez les Français sur le nombre de verres maximum recommandés par jour, c'est le grand flou. "Je sais que c'est à peu près recommandé de boire un verre de vin rouge par jour, pas plus je pense", "je ne pense pas que ce soit mauvais parce qu'il paraît que, même dans les maisons de retraite, on fait boire aux pensionnaires un verre de vin par jour ou une coupe de Champagne parce qu'il paraît que c'est bon pour la santé", "c'est deux ou trois verres pour les hommes je crois, et pour les femmes c'est moins", répondent ceux à qui Europe 1 a posé la question.

Mais ce n'est rien de tout cela. La nouvelle règle, traduite en slogan publicitaire, ça donne : "Maximum deux verres par jour, et pas tous les jours." Et cela concerne les hommes comme les femmes. Si ce seuil est dépassé, cela devient risqué pour la santé.

>> De 7h à 9h, c’est deux heures d’info avec Nikos Aliagas sur Europe 1. Retrouvez le replay ici

Les risques méconnus de la consommation d'alcool. Tout le monde peut citer les accidents de la route ou la cirrhose mais la campagne, qui prend l'apparence d'un film dramatique, insiste sur les risques méconnus. "Ceci est une publicité contre les ravages de l'alcool. Au-delà de deux verres par jour, vous augmentez vos risques d'hémorragie cérébrale, de cancer et d'hypertension", avertit une voix masculine sur fond musical adapté.

Ce qui peut paraître étonnant, c'est que seulement 25% des adultes dépassent ces repères. Cela fait quand même dix millions de Français : les plus jeunes, parce qu'ils boivent souvent plus de deux verres - par occasion -, les plus vieux parce qu'ils boivent tous les jours.