Légumes, poisson, huile d'olive... Comment bien se nourrir pour protéger son coeur

  • A
  • A
Les légumes et le poisson contribuent à réduire le risque de maladies cardiovasculaires. 2:28
Les légumes et le poisson contribuent à réduire le risque de maladies cardiovasculaires. © Pixabay
Partagez sur :
Certains aliments, comme les légumes, les fruits et le poisson, ont pour effet de réduire le risque de développer une maladie cardiovasculaire. Lundi dans "Sans rendez-vous" sur Europe 1, le médecin nutritionniste Jacques Fricker donne quelques exemples de régimes qui protègent notre cœur. 
INTERVIEW

Prendre soin de notre cœur en surveillant notre assiette, c'est possible. De nombreuses études au fil des années se sont appliquées à déterminer quels aliment le protègent, lesquels n'ont pas d’effet, et lesquels sont néfastes. Dans Prenez votre votre cœur à cœur, publié aux éditions Odile Jacob, le médecin nutritionniste Jacques Fricker a combiné le résultat de plusieurs années de recherches et offre un tour d'horizon des aliments à privilégier pour prendre soin de notre palpitant. Lundi au micro d'Europe 1, il détaille trois types de régimes particulièrement bénéfiques. "Et tous sont adaptables selon les goûts et les habitudes", rappelle-t-il. 

Le régime méditerranéen 

Parmi les régimes alimentaires bons pour le cœur, le régime méditerranéen est celui qui ressemble le plus aux habitudes alimentaires des Français. Il est basé sur une quantité importante de fruits et légumes, présents à chaque repas en entrée, en plat principal ou en salade. "Les fruits et légumes protègent le cœur et le cerveau car ils contribuent à la baisse de notre tension artérielle. Ils sont aussi riches en vitamines, en minéraux et polyphénols, qui ont un rôle d'anti-inflammatoire, d'antioxydant et d'antithrombotique", explique Jacques Fricker. Il conseille de consommer cinq fruits et légumes par jour - par portion de 100 grammes environ - aussi bien cuits que crus, tant qu'il ne sont pas broyés. "Quand on consomme des compotes ou des smoothies, il y a une assimilation trop rapide des vitamines et des glucides, ce qui n'est bon ni pour le cœur ni pour le diabète." 

L'huile d'olive, produit incontournable du régime méditerranéen, est aussi bénéfique pour le cœur car elle est riche en polyphénol. A défaut, on peut miser sur l'huile de colza ou de noix, toutes deux riches en Omega 3. Ces acides gras, que l'on trouve en grande quantité dans le poisson par exemple, réduisent le risque de développer une maladie cardiaque. 

Le régime DASH 

Ce régime a été élaboré par des cardiologues à la fin des années 1980 pour combattre l'hypertension artérielle par l'alimentation. Il contient beaucoup de légumes mais aussi une grande quantité d'aliments riches en magnésium, comme les lentilles et les pois chiches. On y trouve par ailleurs des produits laitiers pauvres en matières grasses, comme du lait ou des yaourts, ainsi que de la viande maigre, de la volaille ou du poisson. 

L'élément central du régime DASH est la réduction de la consommation de sel, ce qui contribue largement à faire baisser l'hypertension. "Ce régime a un résultat spectaculaire sur la tension artérielle. Il fait ainsi baisser le risque d'AVC et de crise cardiaque", assure Jacques Fricker. 

Le régime végétarien 

"Le régime végétarien protège le cœur mais pas les artères, à la différence du DASH et du méditerranéen, qui protègent les deux." Cela s'explique par des carences en certaines vitamines, comme la B12, et en Omega 3, puisque l'on ne consomme pas de poisson. 

Ce régime riche en légumes reste bénéfique, à condition de remplacer la viande par des légumes secs, comme des pois, des haricots et des fèves, et non par des aliments transformés, comme des steaks de soja industriels. "Dans tout type de régime, il faut essayer de cuisiner les aliments les plus simples et les moins transformés possibles", conclut Jacques Fricker. 

Europe 1
Par Laetitia Drevet