Et si le sexe était l'une des solutions face au stress du Covid-19 ?

  • A
  • A
La sexologue publie "Moins de stress grâce au sexe !" 2:54
La sexologue publie "Moins de stress grâce au sexe !" © Pixabay
Partagez sur :
La psychologue et la sexologue clinicienne Magali Croset-Calisto publie un livre, "Moins de stress grâce au sexe !". Invitée de l'émission "Ça fait du bien" mercredi, elle explique pourquoi le sexe est un moyen efficace de réduire le stress, et donne des conseils à mettre en place, en solitaire ou à plusieurs.
INTERVIEW

"La sexualité peut être un adjuvant totalement bénéfique pour contrer le stress." Cette phrase de la psychologue et la sexologue clinicienne Magali Croset-Calisto pourrait résumer le point de départ de son nouveau livre, Moins de stress grâce au sexe ! Invitée de Ça fait du bien mercredi, la professionnelle de santé explique au micro d'Anne Roumanoff comment le sexe peut aider à réduire le stress, notamment dans cette période de pandémie, très propice aux angoisses.

"La sexualité n'est plus uniquement du sexe pour du sexe, ou du sexe comme un moyen de se retrouver", observe Magali Croset-Calisto. "C'est aussi un moyen de se déstresser." La sexologue explique comment le sexe agit sur notre humeur et notre niveau de stress. "La sexualité va permettre d'activer le circuit de récompense de notre cerveau. Ce système du plaisir procure en nous plein de petites molécules biochimiques bénéfiques."

Masturbation et "slow sex"

Rappelant l'impératif du consentement, Magali Croset-Calisto donne différents conseils pour utiliser sa sexualité comme anti-stress. "La masturbation est un des moyens", conseille-t-elle. Son livre suggère également la pratique su "slow sex". Pendant une demi-heure, le partenaire fait à l'autre ce qui lui est demandé. Puis les rôles sont inversés. Le tout, sans pénétration. "Cela fait partie de plusieurs petits exercices comme ça pour se retrouver", explique la sexologue.

Pour la spécialiste, cette période de stress généralisé constitue également une opportunité pour les couples. "L'enjeu intéressant de cette période, c'est qu'elle peut être un moment pour recréer le désir dans le couple et pour réinstaurer des questions sur la libido", estime-t-elle.

Europe 1
Par Alexis Patri