LA QUESTION SEXO - Je veux faire mon coming out mais j'ai peur de la réaction de mon père, comment faire ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Jeudi, dans l'émission Sans Rendez-vous, sur Europe 1, la sexologue Catherine Blanc répond à un auditeur qui souhaite faire son coming out, mais appréhende la réaction de son père.
EUROPE 1 VOUS ACCOMPAGNE

Faire son coming out, c'est officialiser son orientation sexuelle. Et quand il s'agit de le faire auprès de sa famille, la crainte de se voir rejeter peut être forte. Jeudi, dans l'émission Sans Rendez-vous, sur Europe 1, la sexologue Catherine Blanc conseille un auditeur homosexuel qui souhaite "sortir du placard", mais appréhende la réaction de son père.

La question de David, 23 ans

"Je suis homosexuel et j'envisage de faire mon coming out auprès de mes parents. J'ai peur de la réaction de mon père plus que de celle de ma mère. Comment faire ?"

La réponse de Catherine Blanc 

"D'abord, est-ce qu'on doit parler de notre sexualité à nos parents ? Je trouve qu'on vit sa vie, mais la vivre quand c'est en opposition ou sur un autre mode que celui de ses parents, cela peut être difficile de faire comme si de rien n'était. Donc, on a tendance à vouloir le verbaliser. Évidemment qu'un garçon homosexuel, disant qu'il aime les hommes, va se démarquer du modèle paternel qui aime les femmes, la mère. C'est un rejet d'une représentation masculine. Il dit au père 'j'aime les hommes, dont tu es', avec la peur de l'hostilité paternelle. Car le père pourrait avoir peur de la proximité de son fils par ce désir potentiel, ou pourrait se sentir déchu quant au référentiel qu'il a proposé et voir son enfant dans une fusion maternelle dont il aurait été exclu."

En fait, il a peur de décevoir son père, c'est ça ?

"C'est ça. Alors qu'en fait, il y a dans l'homosexualité masculine, au contraire, un amour pour le masculin, et un besoin de s'émanciper, de fuir ce dans quoi on a peut-être été un peu prisonnier, à savoir la relation à la mère. Et ce faisant, un besoin d'aller vers les hommes plutôt que vers les femmes qui serait une répétition de la relation à la maman."

Comment faire alors pour en parler ? Faut-il en parler en même temps au papa et à la maman, ou faire une annonce différée ?

"Je crois que toutes les familles sont différentes. Si David le fait avec la présence maternelle parce qu'elle est complice, elle le rassure mais elle enfonce un peu le clou sur la difficulté de la relation du fils et du père. Je crois qu'on peut se rencontrer entre père et fils, enfin, puisque de toute façon, homosexuel ou hétérosexuel, on n'est pas les mêmes et on a un chemin propre. On aurait aimé choisir le chemin validé par son père mais pour X raison, ce n'est pas celui-là. Je crois que la sexualité est une position d'adulte, et donc, c'est le meilleur moment pour se positionner face à son père, sans passer toujours par le truchement maternel."

Europe 1
Par Catherine Blanc