La justice saisie contre des médecins prescrivant des médicaments pour "guérir" l’autisme

  • A
  • A
Il est extrêmement rare que l'ANSM saisisse la Justice. 1:19
Il est extrêmement rare que l'ANSM saisisse la Justice. © ALAIN JOCARD, AFP
Partagez sur :
L'agence nationale du médicament a annoncé ce mardi avoir saisi le procureur de la République pour lui signaler que des médecins prescrivent des antibiotiques pour "guérir" l'autisme. Alors que cette pathologie n'a pas à ce jour de remède connu, ces médicaments pourraient avoir, en plus de leur inefficacité, de nombreux effets secondaires sur les jeunes patients. 

C'est une décision extrêmement rare. L'Agence du médicament (ANSM) a annoncé mardi avoir saisi le procureur de la République pour lui signaler le cas de médecins prescrivant à des enfants autistes des antibiotiques ou des substances censées éliminer les métaux lourds. Informée via sa procédure de lancement d'alerte par la présidente de l'association SOS Autisme, Olivia Cattan, l'agence a recueilli notamment des témoignages de parents et des ordonnances qui font état de ces prescriptions.

Pas de preuve de "leur efficacité"

"Le message qu'on veut porter, c'est un message d'alerte aux parents", explique au micro d'Europe 1 Philippe Vella, directeur du médicament en neurologie à l'ANSM. "Ces familles peuvent être dans une situation de désarroi face à une pathologie pour laquelle on n'a pas de traitement thérapeutique efficace. Nous déconseillons formellement ces utilisations qui n'ont pas fait preuve de leur efficacité." Une situation d'autant plus grave que ces médicaments peuvent avoir des effets néfastes sur les enfants. 

De nombreux effets néfastes possibles

"Les anti-infectieux présentent des risques de survenue d'effets indésirables en particulier lors d'une exposition au long cours. Ils peuvent engendrer, outre les effets digestifs, des troubles cardiovasculaires, cutanés, ainsi que d'autres troubles spécifiques à chaque antibiotique utilisé", rappelle l'ANSM dans un communiqué. Par ailleurs, l'Agence du médicament ajoute que "l'utilisation d'antibiotiques sur une durée longue va contribuer à l'émergence d'une antibiorésistance qui diminuera l'efficacité du traitement en cas d'infection avérée" aux métaux lourds. 

5.000 enfants traités depuis 2012

Selon Olivia Cattan, à l'origine des signalements faits à l'ANSM, une cinquantaine de médecins seraient concernés par ces prescriptions. Ces professionnels de santé seraient dans la mouvance de l'association Chronimed, fondée par le controversé professeur Luc Montagnier, et ils auraient traité quelque 5.000 enfants depuis 2012. Cette année-là, Luc Montagnier, prix Nobel de médecine pour avoir participé à la découverte du virus du sida, défendait l'idée d'une "piste infectieuse" pour expliquer l'autisme, provoquant une prise de distance immédiate de l'Académie nationale de médecine.

Europe 1
Par Eve Roger, édité par Ugo Pascolo avec AFP