Covid-19 : "En France, un décès sur quatre est actuellement dû à cette maladie", assure Castex

, modifié à
  • A
  • A
Jean Castex a annoncé que les règles du confinement restaient pour l'heure inchangées.
Jean Castex a annoncé que les règles du confinement restaient pour l'heure inchangées. © Capture d'écran BFM TV
Partagez sur :
Jeudi, lors d'une conférence de presse consacrée à la lutte contre l'épidémie de coronavirus, le Premier ministre Jean Castex a assuré qu'actuellement "un décès sur quatre" était dû au Covid-19. 

Lors d'une conférence de presse consacrée à la lutte contre l'épidémie de coronavirus et à un premier bilan du confinement, Jean Castex a assuré qu'actuellement "un décès sur quatre" était dû au Covid-19. "La pression sur notre système hospitalier s’est fortement accrue et met nos soignants dans une situation extrême. Tout l’enjeu est d’y faire face", a-t-il expliqué. "Nous comptons ces derniers jours une hospitalisation toutes les 30 secondes et une admission en réanimation toutes les trois minutes. 40% des personnes admises en réanimation ont moins de 65 ans", a-t-il encore dit.

"Le pic du mois d'avril" en nombre d'hospitalisations en raison du coronavirus a été franchi en France, soit au-delà de la barre des 32.000, a encore annoncé Jean Castex. [...] Au cours des deux derniers mois, nous avons connu plus de 10.000 décès supplémentaires [...] en France un décès sur quatre est dû à cette maladie aujourd'hui", a-t-il développé.

"Je remercie l'immense majorité des Françaises et des Français qui respectent les règles"

Jean Castex a demandé de ne "pas relâcher" mais d'"amplifier" les efforts face au confinement, en appelant au "civisme" pour le respecter. Le Premier ministre a indiqué avoir demandé au ministre de l'Intérieur un renforcement des contrôles, alors que 581.000 ont déjà été pratiqués depuis le 30 octobre, occasionnant "88.455 verbalisations". "Je remercie très sincèrement l'immense majorité des Françaises et des Français qui respectent les règles communes mais nous constatons dans certaines zones ou parties du territoire un respect encore insuffisant de ces règles", a-t-il pointé.

Le Premier ministre a annoncé jeudi "le maintien inchangé des règles du confinement au moins pour les 15 prochains jours", estimant que la récente tendance à la baisse du nombre de cas positifs était "fragile" et "à confirmer".

 

Europe 1
Par Antoine Terrel