Covid : la validité des tests pour le pass sanitaire ramenée à 24 heures

La durée de validité des tests négatifs au Covid-19 va être ramenée à 24 heures. Cette durée était jusqu'à présent de 72 heures.
La durée de validité des tests négatifs au Covid-19 va être ramenée à 24 heures. Cette durée était jusqu'à présent de 72 heures. © THOMAS COEX / AFP
  • Copié
Europe 1 avec AFP , modifié à
Le gouvernement veut inciter à la vaccination. La durée de validité des tests négatifs au Covid-19 ouvrant droit au pass sanitaire va ainsi être ramenée à 24 heures, contre 72 heures auparavant, a indiqué jeudi le ministre de la Santé Olivier Véran.

La durée de validité des tests négatifs au Covid-19 ouvrant droit au pass sanitaire va être ramenée à 24 heures, a indiqué jeudi le ministre de la Santé Olivier Véran. Cette durée, qui permet aux personnes non vaccinées ou complètement vaccinées de bénéficier du pass sanitaire, était jusqu'à présent de 72 heures. La décision s'inscrit dans un resserrement des mesures annoncées par le gouvernement face à une nouvelle recrudescence de l'épidémie.

Le ministre de la Santé Olivier Véran a en outre annoncé jeudi que le rappel vaccinal contre le Covid-19 serait désormais "ouvert à tous les adultes dès cinq mois après leur dernière injection", à partir de ce samedi. Et toutes les personnes âgées de plus de 18 ans devront justifier sur leur pass sanitaire "à compter du 15 janvier" 2022 avoir reçu une dose de rappel de vaccin anti-Covid au maximum sept mois après la précédente, a annoncé le ministre.

Vers une vaccination des 5-11 ans ?

Ce rappel, le plus souvent une troisième dose, était jusqu'à présent ouvert aux plus de 65 ans, aux personnes à risque et aux soignants. Quant aux plus jeunes, la France étudie la possibilité de vacciner les enfants de 5 à 11 ans contre le Covid-19, a indiqué Olivier Véran. Mais dans tous les cas, cela n'aura pas lieu avant "début 2022", a précisé le ministre, qui a saisi les autorités sanitaires nationales après l'approbation du vaccin de Pfizer pour les 5-11 ans par l'Agence européenne du médicament (EMA).