Pourquoi le port hasardeux du masque et le télétravail favorisent-ils la sécheresse oculaire ?

  • A
  • A
Un mauvais port du masque peut contribuer à la sécheresse oculaire. 3:05
Un mauvais port du masque peut contribuer à la sécheresse oculaire. © STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Partagez sur :
Dans sa chronique "Notre Santé" sur Europe 1, Jimmy Mohamed fait le point lundi sur la sécheresse oculaire. Une pathologie qui touche un Français sur trois et qui est en expansion, notamment du fait d'un mauvais port du masque et du télétravail. Le médecin distille donc ses conseils pour garder vos yeux en bonne santé. 

C'est une pathologie qui touche un Français sur trois et qui prend de l'ampleur : la sécheresse oculaire. Dans "Notre Santé" le docteur Jimmy Mohamed, qui officie également dans l'émission santé d'Europe 1 "Sans Rendez-vous", fait le point lundi sur ce phénomène et distille ses conseils pour améliorer la santé de ses yeux. 

De l'air qui remonte dans les yeux

Avant tout, il faut bien comprendre le rôle des larmes : composées d'eau, de sel, mais aussi de sucre ou encore d'anticorps, les larmes permettent de lubrifier les globes oculaires. Cela permet notamment de créer un environnement stérile pour lutter contre les bactéries. Mais les larmes servent aussi à évacuer un corps étranger, comme une petite poussière. C'est pour cela que l'on se met à pleurer si, par exemple, un cil se retrouve coincé au mauvais endroit. À noter que les larmes émotionnelles ont une composition différente.

Reste que toutes ces fonctions sont entravées par une sécheresse oculaire qui peut être déclenchée par notre environnement. Ainsi, dans un contexte de crise sanitaire où le masque est omniprésent, on sait qu'il est facteur de sécheresse oculaire s'il est mal porté. Car en expirant, l'air va remonter et contribuer au phénomène. On le voit notamment chez les personnes qui portent des lunettes et qui ont de la buée sur leurs verres. 

Un écran contribue à moins cligner des yeux

Mais le télétravail a également un part de responsabilité : on est plus souvent dans un environnement où il fait plus chaud et où l'humidité est moins bonne. 

Fort heureusement, des solutions existent pour ne pas souffrir de sécheresse oculaire. À commencer par bien plaquer son masque sur le nez pour éviter que l'air expirée ne remonte vers les yeux. Il est également possible d'acheter des "larmes artificielles", après accord de votre médecin, en pharmacie. Elles sont en accès libre. Attention, il ne faut pas les confondre avec du sérum physiologique, qui a un autre rôle. 

Et si vous êtes en télétravail, donc devant un ordinateur toute la journée, pensez à faire une pause de 20 secondes toutes les 20 minutes. Car l'écran attire tellement votre attention que vous avez tendance à moins cligner des yeux. Il est donc important de porter son regard à 5-6 mètres régulièrement pour lubrifier les yeux. 

Europe 1
Par Jimmy Mohamed