Bactéries résistantes : l'intelligence artificielle plus efficace que les antibiotiques ?

  • A
  • A
D'après l'OCDE, les bactéries résistantes pourraient tuer près de 2,5 millions de personnes d'ici 30 ans (photo d'illustration). 1:20
D'après l'OCDE, les bactéries résistantes pourraient tuer près de 2,5 millions de personnes d'ici 30 ans (photo d'illustration). © AFP
Partagez sur :
Des chercheurs ont découvert une nouvelle molécule capable de tuer des bactéries qui résistent aux antibiotiques traditionnels grâce à... l'intelligence artificielle, capable de scanner des centaines de millions de composants chimiques. 

L'intelligence artificielle pourrait-elle s'avérer plus efficace que les antibiotiques ? C'est ce que suggère une découverte du MIT, où les chercheurs ont identifié une nouvelle molécule capable de tuer des bactéries résistantes aux traitements "traditionnels" déjà connus. 

Cette nouvelle molécule a été baptisée halicine, en hommage au puissant ordintateur Hal dans le film l'Odyssée de l'espace. Pour en arriver là, les chercheurs se sont passés des procédés de recherche traditionnels, longs et coûteux, pour les remplacer par l'intelligence artificielle. Grâce à elle, des centaines de millions de composants chimiques ont pu être scannés. Au milieu de cette bibliothèque informatique, il n'a fallu que quelques heures pour identifier les molécules capables de tuer des bactéries, jusqu'à n'en retenir qu'une.

Une promesse pour l'avenir

 

Et les premiers résultats sont encourageants : testée sur des souris, cette super molécule a mis a peine 24 heures pour tuer une bactérie jusqu'ici indestructible. Elle a aussi permis de venir à bout de plusieurs autres bactéries résistantes aux antibiotiques connus. Une promesse pour venir renforcer un arsenal antibiotique plus que nécessaire : d'après l'OCDE, les bactéries résistantes pourraient tuer près de 2,5 millions de personnes d'ici 30 ans

Europe 1
Par Nicolas Feldmann, édité par Margaux Lannuzel