Bactérie multirésistante dans les hôpitaux : doit-on s’inquiéter ?

  • A
  • A
Les infections liées aux bactéries résistantes aux antibiotiques font 12.500 morts par an en France. (Photo d'illustration). © GUILLAUME SOUVANT / AFP
Partagez sur :

Des chercheurs australiens alertent sur la propagation d’une bactérie résistante aux antibiotiques dans les hôpitaux du monde entier.

Des scientifiques australiens mettent en garde. Une bactérie hyper-résistante aux antibiotiques se propage dans les hôpitaux du monde entier, selon une étude publiée lundi par des chercheurs de l’université de Melbourne dans la revue Nature Microbiology. Des souches de ce staphylocoque blanc, cousin du staphylocoque doré, ont été découvertes dans dix pays, notamment en Europe. Alors, faut-il s’inquiéter de la propagation de cette nouvelle bactérie ?

  • Qu’ont découvert les chercheurs australiens ?

Cette bactérie, appelée S.epidermis, est naturellement présente sur la peau et bien connue du monde médical. Les chercheurs australiens ont découvert trois variantes de ce staphylocoque blanc, toutes résistantes aux antibiotiques, dans des échantillons provenant de dix pays. Selon les scientifiques, aucun médicament actuellement sur le marché n’est capable de maîtriser efficacement cette bactérie, qui se répandrait rapidement en raison de l'utilisation particulièrement importante d'antibiotiques dans les unités de soins intensifs.

Cette découverte n’est cependant pas une première. "Ce n’est pas nouveau. On sait très bien que les staphylocoques sont de plus en résistants", nuance François Bricaire, infectiologue à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, interrogé par Europe 1. "Cette problématique des bactéries multirésistantes est dans la tête de tous les gestionnaires d’hôpitaux et ce n’est ni nouveau ni quelque chose qu’on ne peut pas anticiper", abonde Paul D’Otreppe, président de l’Association belge des directeurs hospitaliers cité par le quotidien Le Soir.

  • Quels sont les patients exposés ?

La variété de cette bactérie infecte le plus souvent les personnes âgées, aux défenses immunitaires affaiblies, ou des patients porteurs de dispositifs implantés, tels que des cathéters, des valves cardiaques ou des prothèses articulaires.

"Elle peut être mortelle, mais c'est généralement chez des patients qui sont déjà très malades à l'hôpital. Cela peut être assez difficile à éradiquer et les infections peuvent être graves", analyse Ben Howden, chercheur à l'université de Melbourne interrogé par l’AFP. En France, plus de 150.000 patients développent une infection liée à une bactérie multi-résistante et 12.500 en meurent, selon une étude menée par l’Institut de veille sanitaire (InVS).

  • Comment lutter contre ces bactéries ?

Les bactéries résistantes aux antibiotiques, un phénomène baptisé antibiorésistance, sont devenues un enjeu de santé mondial ces dernières années. L’OMS (organisation mondiale de la santé), la FAO (l’organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture) et l’OIE (l’organisation mondiale de la santé animale) ont adopté, dès mai 2015, un plan d’action mondial pour combattre la résistance aux antimicrobiens.

Parmi leurs préconisations : lutter contre l’utilisation excessive d’antibiotiques, responsables du développement de bactéries de plus en plus résistantes. "Il faut être vigilant, les bactéries sont des êtres vivants qui ne demandent qu’à résister. Mais la communauté scientifique n’est pas les bras ballants. Les chercheurs travaillent pour trouver des moyens de lutter contre ces bactéries", rassure le docteur François Bricaire.

Les hôpitaux sont également incités à renforcer leurs mesures d’hygiène pour éviter la propagation de ces bactéries à d’autres patients. La France, qui consomme 30% d’antibiotiques de plus que la moyenne européenne, a encore beaucoup de travail.