Six conseils pour maigrir en soignant sa digestion

  • A
  • A
Mieux connaître son système digestif peut aider à perdre du poids.
Mieux connaître son système digestif peut aider à perdre du poids. © mohamed Hassan de Pixabay
Partagez sur :
Kahina Oussedik-Ferhi, docteure en biochimie alimentaire, publie un livre sur "La magie de la digestion". Invitée sur Europe 1, elle a expliqué comment une meilleure connaissance du système digestif peut permettre de perdre du poids.

Si vous n’arrivez pas à perdre du poids ou que vous avez souvent mal au ventre, peut-être devriez vous prendre un cours sur le système digestif. Kahina Oussedik-Ferhi, docteure en biochimie moléculaire et alimentaire, a publié un livre intitulé La magie de la digestion (avec le Dr Karim Ferhi, chez Interéditions). Invitée lundi dans l’émission "Sans rendez-vous" sur Europe 1, elle a expliqué comment une meilleure connaissance du système digestif peut aider à perdre du poids.

Sa méthode s'appuie notamment sur la consommation de produits bruts, la réduction du sucre ou encore une meilleure association des aliments. "Mieux digérer c’était l’objectif de base, mais on se rend compte que quand les gens combinent mieux, ils ne vont pas créer de graisse. A partir du moment où on ne crée plus de stockage et qu’on est habitués à manger des aliments bruts, en faisant de l’activité physique, on va perdre du poids. Donc on va retrouver une meilleure digestion et des kilos en moins", résume-t-elle.

Consommer des aliments bruts et réduire ceux transformés

Ce n’est pas une surprise : si vous voulez perdre du poids, privilégiez les aliments bruts et tentez de bannir autant que possibles ceux modifiés en usine. "Les 'aliens alimentaires', ce sont tous ces aliments transformés. La galette de riz soufflé n’existe pas dans nos champs, la farine blanche non plus. Ce qu’on a oublié, c’est de consommer les aliments bruts. Si on mange du pain, essayons de le consommer complet. Si on consomme du riz, essayons de consommer du riz noir, du riz rouge, du riz complet. Essayons de revenir aux aliments bruts", demande Kahina Oussedik-Ferhi, qui explique que "notre tube digestif n’a pas évolué depuis l’homme de Cro-Magnon".

"La pâte à tartiner est faite avec du sucre transformé qui n’est pas reconnu par notre tube digestif, ce qui fait que 2 à 3 heures plus tard vous avez très faim. Lorsqu’on mange du sucre transformé, on crée des fringales quelques heures plus tard", cite-t-elle comme exemple. "Notre estomac n’est pas 2.0. Si vous lui donnez des pâtes complètes, il va les manger, mais si vous lui donnez des pâtes blanches il ne va pas savoir si c’est un sucre lent ou un sucre rapide et il va donc les stocker."

 

Manger ce qu’on veut… à condition de bien associer les aliments

La base de la méthode préconisée par la docteure Oussedik-Ferhi repose sur l’association des aliments. Et elle prévient d’emblée : "les gens ont le droit de manger ce qu’ils veulent. Un être humain n’est pas formaté pour avoir des restrictions alimentaires. On aime manger de tout et diversifier notre alimentation." Mais attention, en contrepartie, "il faut apprendre à les associer et à quel moment manger tel aliment."

Autre facteur important : l’âge. "On sait que jusqu’à l’âge de 30 ans, tout le monde peut digérer à peu près tout, sauf problème de santé. Mais après 30 ans, le tube digestif évolue et on ne peut plus évoluer en termes de calories. Les gens vont peser les aliments en partant du postulat que tout se transforme en nutriments, alors que ce n’est pas le cas. On en garde un peu en stockage. Il faut donc bien combiner pour ne pas stocker."

Pas de cerise sur le gâteau, pas de vinaigre dans vos salades

Mais concrètement, quelles sont les associations à éviter ? La docteure en biologie alimentaire a donné des réponses surprenantes. "La cerise est un fruit et le gâteau est un amidon, un sucre lent. Donc la cerise sur le gâteau est une très mauvaise association. C’est soit le féculent, soit le sucre rapide, mais on ne doit pas associer les deux dans la même digestion", assure-t-elle.

Autre association à bannir : la traditionnelle vinaigrette ou le petit citron sur vos salades. Et oui ! "Il ne faut pas surtout manger de carottes citronnées ou vinaigrées, ou de la betterave avec une vinaigrette. On met juste de l’huile d’olive, sinon on perd tous les bénéfices ! On peut mettre du bouillon aux fines herbes, on met un peu d’eau tiède, on le dilue puis on ajoute de l’huile d’olive avec plein d’épices, et on ajoute un fromage blanc. C’est une manière d’assaisonner sans vinaigre et sans citron", conseille-t-elle. Encore plus surprenant : "la salade de fruits est une association catastrophique. Il vaut mieux de la mousse chocolat après la pizza qu’une salade de fruits !"

Si vous voulez être sûrs de bien associer, privilégiez les légumes verts, les fromages et les œufs... et le vin rouge ! "Les aliments neutres sont les légumes verts, comme les haricots ou les brocolis, qu’on peut associer avec tout ce qu’on veut. Les fromages et les œufs peuvent aussi être associés avec ce qu’on veut. Le vin rouge aussi. C'est un vin où la totalité du raisin s’est transformé en alcool, contrairement au blanc et au rosé qui sont acides et qui vont inclure un stockage."

Manger des légumes bio (ou les faire cuire à la vapeur)

Si vous ne pouvez pas manger de légumes bio, pas de panique : Kahina Oussedik-Ferhi a une alternative. "Lorsque les légumes sont remplis de pesticides, au lieu de se ruiner à acheter bio, parce que tout le monde ne peut pas se le permettre, on peut les mettre à la vapeur. Avec une cuisson à la vapeur, tous les métaux lourds tombent et on arrive avec cette méthode à avoir des légumes bio."

Un sevrage de sucre

On le sait, le sucre est l’ennemi de la perte de poids. Et là, pas le choix : un sevrage s’impose. "En fonction de l’âge de la personne, de son historique de santé, si elle avait fait des régimes auparavant, il y a un temps précis pour le sevrage de sucre. La base pour maigrir est de contrôler sa glycémie dans le sang, son taux de sucre", avertit-elle. 

"On s’est rendu compte qu’une glycémie inférieure à 0,88 permettait une perte de poids et de ne plus regrossir derrière. Il faut avoir cette glycémie très basse, comme l’avait l’homme de Cro-Magnon, pour maigrir."

Deux fruits par jour, du sucre transformé plutôt le soir

Autre conseil : "on dit 5 fruits et légumes par jour, mais en réalité c’est trois légumes et deux fruits car les fruits sont du sucre." Et si, comme l’auteur de ces lignes, vous ne pouvez pas vous empêcher de manger du chocolat, il vaut mieux satisfaire son plaisir coupable le soir. "Si on souhaite manger du sucre industriel, le meilleur moment est après dîner. Quand on se réveille le matin, on se réveille avec un taux de sucre naturellement élevé dans notre corps, qui est là pour activer notre physiologie", assure Kahina Oussedik-Ferhi. 

"Et plus la journée avance, plus ce sucre naturel va baisser au cours de la journée. Si on le laisse baisser au maximum et qu’on injecte un sucre, il ne va pas aller au stockage. Si on l’injecte trop tôt, par exemple une grosse crêpe le midi, là il y aura un risque."