Visée par le hashtag #SaccageParis, "Anne Hidalgo est vaccinée contre le bashing"

, modifié à
  • A
  • A
La maire de Paris Anne Hidalgo n'écarte pas une candidature à l'élection présidentielle. 1:16
La maire de Paris Anne Hidalgo n'écarte pas une candidature à l'élection présidentielle. © AFP
Partagez sur :
Depuis ce week-end, Anne Hidalgo est vivement attaquée sur les réseaux sociaux sur sa gestion des déchets et la propreté de la capitale. Mais l'entourage de la maire de Paris dénonce une campagne menée par l'opposition et assure que l'élue socialiste est "vaccinée contre le bashing".

Ras-le-bol sincère d'habitants en colère ou opération politique ? Depuis ce week-end, les réseaux sociaux sont inondés de photos dénonçant la saleté de la ville de Paris, entre tas de déchets massés sur les trottoirs et graffitis pas nettoyés, le tout accompagné du mot-dièse #saccageparis. Car s'ils dénoncent l'état de saleté de Paris, les tweets pointent aussi la mauvaise gestion des déchets par la maire de la ville Anne Hidalgo. Dans l'entourage de l'élue, on rappelle que l'ancienne inspectrice du travail a l'habitude de faire face aux polémiques, qu'on estime lancées par l'opposition, et on assure que cette nouvelle controverse ne sera pas un frein à une éventuelle candidature à la présidentielle. 

Le hashtag et les photos ont "pollué" leurs comptes Twitter, et les proches d'Anne Hidalgo les balayent d'un revers de main. Les fidèles lieutenants de la maire de Paris dénoncent une campagne "montée de toutes pièces" par "leurs adversaires habituels", autrement dit la droite. La cheffe de l'opposition LR Rachida Dati s'est d'ailleurs empressée de réclamer un conseil de Paris exceptionnel.

"Ses opposants renforcent sa détermination"

"Ce bashing ressemble comme deux gouttes d'eau à celui de 2018" souffle un proche. La socialiste avait alors encaissé les coups : les voies sur berges, les fiascos Velib' et Autolib', et déjà, la propreté de la ville. Résultat, assure ce proche, "Anne Hidalgo est vaccinée contre le bashing".

De quoi immuniser l'édile en cas de candidature à l'élection présidentielle de 2022 ? "Lorsqu'elle est attaquée de façon si caricaturale, ses opposants renforcent sa détermination", répond un autre proche. "La propreté, c'est un prétexte. Il s'agit là de pointer ses capacités de gestionnaire, de montrer qu'elle ne peut pas gérer un État si elle ne sait pas gérer une ville", analyse de son côté un ténor socialiste. Avant de tempérer : "Ce n'est pas cela qui la freinera. Ce seront de mauvais sondages, ou si elle n'a pas les écologistes avec elle". 

Europe 1
Par Hélène Terzian, édité par Antoine Terrel