Usage de drogues : l'amende forfaitaire sera "opérationnelle" courant 2020

, modifié à
  • A
  • A
Nicole Belloubet a annoncé que l'amende sanctionnant l'usage de stupéfiants serait opérationnelle l'année prochaine.
Nicole Belloubet a annoncé que l'amende sanctionnant l'usage de stupéfiants serait opérationnelle l'année prochaine. © Ludovic MARIN / AFP
Partagez sur :
La garde des Sceaux Nicole Belloubet a annoncé mardi que l'amende forfaitaire sanctionnant l'usage de stupéfiants, d'un montant de 200 euros, sera "opérationnelle courant 2020".

Depuis Marseille, où un plan anti-stups a été dévoilé, la garde des Sceaux Nicole Belloubet a annoncé vouloir rendre l'amende forfaitaire sanctionnant l'usage de stupéfiants "opérationnelle courant 2020" avec une expérimentation qui pourrait débuter dès décembre prochain. 

Une amende votée en novembre 2018

L'amende forfaitaire délictuelle, votée en novembre dernier, doit permettre de sanctionner l'usage illicite de stupéfiants d'une amende de 200 euros, a rappelé la ministre lors de la présentation du nouveau plan "stups" mis en oeuvre par le gouvernement.

Lors du dévoilement de ce plan anti-stups, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a aussi annoncé la création d'un nouvel office baptisé "Ofast", chef de file de la lutte contre les trafics de drogue. Cette nouvelle structure remplace l'Office central pour la répression du trafic illégal de stupéfiants (Ocrtis) dont la réputation a été entachée par des scandales. L'Ofast "coordonnera l'action de tous les acteurs dans la lutte anti-stupéfiants au niveau local et national", selon Christophe Castaner, et associera pour la première fois dans sa gouvernance, police, gendarmerie, douanes et magistrats.