Suppressions des niches fiscales : l'ex-CICE et le crédit d'impôt recherche pas concernés

, modifié à
  • A
  • A
Édouard Philippe a précisé les modalités de la suppression des niches fiscales.
Édouard Philippe a précisé les modalités de la suppression des niches fiscales. © Bertrand GUAY / AFP
Partagez sur :
Le gouvernement a indiqué lundi soir que l'ancien CICE et le crédit d'impôt recherche n'étaient pas concernés par le réaménagement des niches fiscales.

Le gouvernement réajuste son calendrier des réformes et détaille les mesures annoncées par Emmanuel Macron. Lundi, Édouard Philippe a annoncé que l'ex-CICE et le crédit d'impôt recherche ne seraient pas concernés par le réaménagement des niches fiscales. Afin de financer la baisse d'impôt, Emmanuel Macron a confirmé jeudi vouloir supprimer "certaines niches fiscales pour les entreprises".

Les niches fiscales revues avec les entreprises

La "revue des niches fiscales (…) va être opérée en concertation avec les entreprises concernées, parce que c'est un des enjeux aussi de changement de méthode annoncé par le président de la République", a par ailleurs déclaré lundi la secrétaire d'Etat à l'Économie Agnès Pannier-Runacher, lors d'un débat à l'Assemblée nationale sur la politique industrielle du gouvernement.

Elle a d'autre part précisé que le gouvernement avait "sanctuarisé le crédit impôt recherche : 6 à 7 milliards d'euros par an pour faire de nos ingénieurs français les ingénieurs les plus compétitifs d'Europe". "Il faut évidemment être attentif aux éventuelles dérives (...) mais à ce stade, il n'est pas remis en cause", a-t-elle poursuivi.