Retraites : Édouard Philippe présentera mercredi "l'intégralité du projet du gouvernement"

, modifié à
  • A
  • A
Le Premier ministre doit s'entretenir avec les partenaires sociaux en début de semaine. 2:05
Le Premier ministre doit s'entretenir avec les partenaires sociaux en début de semaine. © Bertrand GUAY / AFP
Partagez sur :
À l'occasion d'un point presse vendredi devant l'hôtel Matignon, au deuxième jour de la mobilisation contre la réforme des retraites, le Premier ministre a plaidé pour la disparition des régimes spéciaux et la mise en place d'un système universel, assurant toutefois que le gouvernement ne souhaitait pas aller "à la confrontation".

Le Premier ministre Édouard Philippe présentera mercredi à 12 heures "l'intégralité du projet du gouvernement" de réforme des retraites, après de nouveaux échanges avec les syndicats en début de semaine, a-t-il annoncé vendredi, lors d'un point presse. Le projet de réforme sera communiqué devant le Conseil économique et social, a précisé Édouard Philippe.

"Ma logique ne sera jamais celle de la confrontation", a-t-il assuré, avant de "déplorer" les nombreuses désinformations qui circulent, selon lui, autour de la réforme préparée par le gouvernement. Il a encore plaidé pour la disparition des régimes spéciaux et la mise en place d’un régime universel. "Les Français savent qu’au fur et à mesure nous allons devoir travailler plus longtemps", a-t-il ajouté. En outre, il dit sa "disposition totale" pour négocier la mise en place de "transitions progressives", alors que le mouvement de grève se poursuit contre la réforme.

"Aujourd'hui encore la grève est importante"

"Aujourd’hui encore la grève est importante. Elle est moins puissante à l’Education nationale mais reste forte dans les entreprises de transports publics comme la SNCF et la RATP", a également concédé Édouard Philippe au deuxième jour de la mobilisation. "J’entends ceux qui souffrent, ou en tout cas qui subissent les désagréments liés à l’exercice de ce droit de grève", a-t-il poursuivi. Le locataire de Matignon a assuré que le gouvernement prendrait des mesures pour inciter au covoiturage et au télétravail. Il a également évoqué "la mise en place de lignes de bus à l’intérieur des villes ou entre les villes".