Retrait de Benjamin Griveaux : LREM ira "jusqu'au bout", assure Olivia Grégoire

, modifié à
  • A
  • A
La députée LREM Olivia Grégoire estime sur Europe 1 que son camp "ira jusqu'au bout" de la campagne des municipales à Paris. 2:00
La députée LREM Olivia Grégoire estime sur Europe 1 que son camp "ira jusqu'au bout" de la campagne des municipales à Paris. © Europe 1
Partagez sur :
Le candidat La République en marche Benjamin Griveaux a retiré sa candidature vendredi, à la suite de la publication d'une vidéo privée à caractère sexuel sur un site mentionnant son nom. C'est désormais la question de l'identité de son remplaçant qui se pose. La députée LREM proche de Benjamin Griveaux, Olivia Grégoire, promet une réponse rapidement tout en condamnant vertement la publication de la vidéo.
INTERVIEW

Benjamin Griveaux a retiré sa candidature à la mairie de Paris vendredi, après la diffusion dès mercredi d'une vidéo privée à caractère sexuel sur un site le désignant explicitement. Et c'est déjà la question de son remplaçant qui se pose dans les rangs du parti présidentiel. Invitée vendredi midi sur Europe 1, la députée LREM Olivia Grégoire, une "amie" de Benjamin Griveaux et l'une de ses porte-parole, s'est dite "très inquiète du dévoilement de l'intime" et "de ce que ça présage". Quant à la question de savoir qui sera le prochain candidat LREM à Paris, elle assure que la réponse viendra rapidement : "Ce ne sera pas dans huit jours que vous aurez une réponse."

"Nous serons présents"

"Il y aura une liste la République en marche et nous serons présents", insiste-t-elle en qualifiant son parti de "réactif". Alors que de nombreuses réunions sont organisées vendredi par LREM pour organiser la suite, Olivia Grégoire promet que son camp est toujours prêt à aller "jusqu'au bout".

La députée LREM n'en ressent pas moins "une forme de tristesse" quant à la décision de Benjamin Griveaux. Une décision que le candidat déchu, qui n'est "pas un homme à fuir" selon elle, a pris "seul" avec "son épouse" et "dans l'intérêt de sa vie de famille, de sa personne".

Europe 1
Par Jonathan Grelier