Réforme des retraites : sur les marchés, les députés LREM font de la pédagogie

, modifié à
  • A
  • A
Boules de joel (2000x1000) AFP 1:28
Photo d'illustration © Aurore MESENGE / AFP
Partagez sur :
Sur les marchés de Noël, les députés de la majorité ont tenté de déminer l'épineux sujet de la réforme des retraites, ce week-end, à l'aube d'une nouvelle semaine de mobilisation. Europe 1 a suivi la députée de l'Essonne Marie Guévenoux.
REPORTAGE

"Courage ! Courage ! Merci beaucoup !". Entre deux stands du Marché de Noël d'Etiolles, dans l'Essonne, une retraitée apporte son soutien à la députée LREM Marie Guévenoux, présente sur place pour faire de la pédagogie. Elle tente d'expliquer les bienfaits de la réforme des retraites, source d'un mouvement de grèves national et continu depuis le 5 décembre.

La même retraitée ne cache pas son inquiétude : "Notre gouvernement, est ce qu'il va tenir le choc avec toutes ces grèves ? Le gouvernement en tous cas est déterminé et après il est ouvert à la négociation sur certains points, c'est ce qu'a dit le premier ministre".

Entendu sur europe1 :
Levée 4 heures, arrivée au boulot à 6 heures et la galère pour rentrer... C'est pour ça que c'est important que ça s'arrête. Maintenant, je comprends que les gens soient en colère

Sur le marché de Noël, ils sont plusieurs à saluer la réforme mais Marie Guévenoux assure le service après-vente auprès des plus sceptiques. Elle se dit "fatiguée" et avance : "Levée 4 heures, arrivée au boulot à 6 heures et la galère pour rentrer... C'est pour ça que c'est important que ça s'arrête. Maintenant, je comprends que les gens soient en colère".

La députée écoute les arguments, reprend point par point la réforme mais le ton monte lorsqu'elle croise un couple d'agents de la RATP. "On défend nos intérêts mais on défend l'intérêt de tous les Français également". "Ça pour le coup, non, réplique Marie Guévenoux, vous défendez l'intérêt de votre régime". Nouvelle salve des grévistes : "Non, non, ça c'est pas vrai ! Nous on fait grève pour tous ceux qui malheureusement ne peuvent pas faire grève.  On ne peut pas discuter avec vous !".

De marché de Noël en marché de Noël

Même si la discussion tourne court, pour l'élue, le dialogue sur le terrain est essentiel : "On ne gouverne pas contre les gens. L'idée, c'est vraiment d'essayer d'écouter ce que disent les gens, comprendre ce qu'ils veulent. Les points avec lesquels on n'est parfois pas en accord. Et c'est tout le principe d'une négociation et de ce qu'est en train d'essayer de faire le gouvernement".

La députée finit son tour avant d'enchaîner avec deux autres marchés de Noël.

Europe 1
Par Claudia Bertram, édité par Maxime Dewilder