Candidat à la présidentielle en 2022 ? Xavier Bertrand "en a plus qu'envie", selon un élu

, modifié à
  • A
  • A
© FRANCOIS LO PRESTI / AFP
Partagez sur :
Xavier Bertrand fait sa rentrée jeudi soir sur France 2. Le président de la région Hauts-de-France inaugure la nouvelle émission politique de la chaîne publique "Vous avez la parole". Il continue de creuser son sillon avec un objectif en tête : 2022.

Xavier Bertrand fait sa rentrée jeudi soir sur France 2. Le président de la région Hauts-de-France inaugure la nouvelle émission politique de la chaîne publique "Vous avez la parole". Sera-t-il candidat pour l'élection présidentielle de 2022 ? Nul ne le sait. Cela dit, le sujet est évoqué de plus en plus régulièrement. Un élu qui l'a vu récemment affirme que la présidentielle, "ça le titille". Et poursuit-il, "Xavier en a plus qu'envie".

D'ici 2022, la route est encore longue et l'émission de ce soir est un petit caillou sur ce chemin présidentiel. L'enjeu pour l'homme de droite ? Montrer que le face à face Emmanuel Macron - Marine Le Pen n'est pas inéluctable. "Est-ce qu'il y a une troisième voie ? Est-ce qu'il peut l'incarner ? C'est le défi", explique un de ses lieutenants.

Xavier Bertrand "est très fort"

Xavier Bertrand essayera de ne pas rester sur son créneau habituel : économique et social. Il veut parler immigration, écologie, bref prouver qu'il a une vision globale. Le président de la région Hauts-de-France, qui a quitté LR en décembre 2017, mène une offensive médiatique et un travail souterrain d'entretien de ses réseaux.

"Il est très fort", raconte un maire du même parti, "il nous appelle pour nous dire 'tu fais ça dans ta ville, est-ce que c'est déclinable ?'". C'est aussi une manière pour Xavier Bertrand dans les radars d'une droite en mal de présidentiable.

L'offensive est évidemment scrutée par la Macronie. Un ministre certifie : "A droite, Xavier Bertrand est le plus doué de la bande", avant d'ajouter, perfide, "mais malgré son talent, il est condamné à attendre un faux pas du président".

Europe 1
Par Aurélie Herbemont, édité par Maxime Dewilder