Précarité étudiante : François Hollande empêché de donner une conférence à l'université de Lille

, modifié à
  • A
  • A
François Hollande n'a pas pu donner la conférence qu'il avait prévue, mardi, à Lille.
François Hollande n'a pas pu donner la conférence qu'il avait prévue, mardi, à Lille. © THOMAS SAMSON / AFP
Partagez sur :
Quatre jours après l'immolation d'un étudiant à Lyon devant le siège du Crous, des manifestants dénonçant la précarité étudiante ont bloqué la faculté de droit de Lille mardi, provoquant l'annulation d'une conférence de François Hollande. L'ex-chef de l'État regrette "que cette émotion se soit transformée en violence".

Sa conférence était très attendue. Elle devait même faire salle comble. Mais elle n'a jamais eu lieu. L'ancien président François Hollande n'a pas pu se rendre dans l’amphithéâtre G de l'université de Lille où il devait s'exprimer. La faute à une centaine de manifestants qui ont envahi les lieux, dénonçant la précarité étudiante, quatre jours après qu'un jeune homme de 22 ans s'est immolé par le feu devant le siège du Crous à Lyon

L'ex-président n'était pas dans l'amphithéâtre lorsqu'une centaine de personnes l'ont envahi, scandant "Lyon, Lyon, ni oubli, ni pardon", "Hollande assassin!", " la précarité tue, tous responsables". Certains ont déchiré les pages de son livre Répondre à la crise démocratique

L'ex-chef de l'État "regrette que cette émotion se soit transformée en violence", selon son entourage. "Il y a une émotion légitime après le geste désespéré d'un étudiant à Lyon et le président la comprend", écrit un proche de François Hollande dans un communiqué. Il estime "compréhensible que certains étudiants se soient saisis de la venue d'un ancien président pour médiatiser leurs revendications". Malgré tout, il reproche à ces individus leur absence de dialogue, "empêchant plus de 1.200 étudiants d'échanger avec lui sur la démocratie".

"La jeunesse au cœur de son quinquennat"

Cette même source ajoute que l'ancien Président "a toujours placé la jeunesse et la justice sociale au cœur de son quinquennat", et rappelle les mesures prises par François Hollande à l'Élysée en faveur des étudiants : "construction de près des 50.000 logements sociaux, augmentation de 30% de l'indemnité minimale de stage, création de l'aide à la recherche du premier emploi pour accompagner financièrement la période d'insertion professionnelle, création de trois nouveaux échelons de bourses pour les étudiants issus des classes moyennes et réévaluation de l'ensemble des bourses".

Plusieurs manifestations ont eu lieu en France mardi, dont l'une qui a rassemblé quelque 300 à 400 personnes devant le Crous de Lille, avant que ceux-ci ne pénètrent dans la faculté de droit où était prévue la conférence de François Hollande.

Europe 1
Par Europe1.fr avec AFP