Pour Mariani, Muselier et Estrosi "sont prêts à toutes les compromissions pour sauver leur siège"

, modifié à
  • A
  • A
Thierry Mariani est le candidat du Rassemblement national et de la droite populaire en Provence-Alpes-Côté d'Azur pour les élections régionales. 1:50
Thierry Mariani est le candidat du Rassemblement national et de la droite populaire en Provence-Alpes-Côté d'Azur pour les élections régionales. © Capture d'écran/Europe 1
Partagez sur :
Le brouillard persiste en Provence-Alpes-Côte d'Azur pour les élections régionales après l'annonce par Jean Castex d'un accord avec le président sortant LR Renaud Muselier, qui a par la suite été remis en cause. "Renaud Muselier et Christian Estrosi sont prêts à toutes les compromissions pour sauver leur siège", assène Thierry Mariani, candidat du Rassemblement national, dimanche sur Europe 1.
INTERVIEW

Le brouillard persiste sur la campagne des élections régionales en Provence-Alpes-Côte d'Azur. Jean Castex avait annoncé un accord entre La République en marche et le président sortant de la région, le LR Renaud Muselier, avant d'être remis en cause sous la pression. "Ce que j’ai compris, comme les habitants de Provence-Alpes-Côte d’Azur, c’est que Renaud Muselier et Christian Estrosi sont prêts à toutes les alliances et à toutes les compromissions pour sauver leur siège", assène Thierry Mariani, candidat du Rassemblement national et de la droite populaire, dimanche dans Le Grand rendez-vous sur Europe 1.

"Monsieur Muselier est le candidat d’En Marche"

Après l'onde de choc, LR avait mis l'investiture de Renaud Muselier en balance mais a finalement décidé mardi de lui apporter son "soutien", ayant obtenu l'assurance qu'il n'y aurait ni ministre ni parlementaire LREM sur sa liste. Sous la pression de la direction de son parti, Renaud Muselier avait finalement refusé tout "accord avec En marche". Dans la foulée, le maire de Nice, Christian Estrosi, avait néanmoins annoncé son départ de LR, accusé de se recroqueviller sur lui-même. Mais il a affirmé qu'il "soutiendrait clairement Renaud Muselier", vendredi soir sur France 3 PACA.

"Je vous rappelle qu’en 2015 ils avaient été sauvés grâce au soutien du parti socialiste et de [Christophe] Castaner", ajoute Thierry Mariani. "En 2021, il est clair qu’ils espèrent être sauvés grâce au soutien et au ralliement à En Marche. (...) En réalité Monsieur Muselier est le candidat d’En Marche", affirme Thierry Mariani.

"Si Renaud Muselier gagne, ce sera à l’Élysée qu’on ouvrira le champagne !"

La secrétaire d'Etat en charge des personnes handicapées, la LREM Sophie Cluzel, a pourtant maintenu sa candidature pour les régionales. "Toutes les portes ne sont pas fermées" avec Muselier, a indiqué une source LREM, tout en reconnaissant que "les négociations ne sont pas simples". "Le suspense n’est pas de savoir [si Renaud Muselier] sera soutenu ou pas (par LREM) mais simplement de savoir quand, est-ce que ce sera dès le premier tour ou au second tour", estime Thierry Mariani.

"Si Renaud Muselier gagne, ce sera à l’Élysée qu’on ouvrira le champagne ! Ce sera une bonne opération pour Monsieur Macron qui pourra revendiquer cette région et ce sera aussi une bonne opération pour lui parce qu’il aura continué à faire exploser" LR, poursuit-il. Et de conclure : "Renaud Muselier est l’exemple de la dérive de ce parti."

Europe 1
Par Jonathan Grelier avec AFP