Pour Emmanuel Macron, le départ de Gérard Collomb n'est "pas une crise politique"

, modifié à
  • A
  • A
Gérard Collomb et Emmanuel Macron, le 26 juin dernier à Rome.
Gérard Collomb et Emmanuel Macron, le 26 juin dernier à Rome. © Alberto PIZZOLI / AFP
Partagez sur :
La démission de Gérard Collomb du ministère de l'Intérieur ne s'apparente "pas à une crise politique", a insisté Emmanuel Macron mercredi, pendant le Conseil des ministres.

La démission du ministre de l'Intérieur Gérard Collomb ne s'apparente pas à "une crise politique", a déclaré Emmanuel Macron durant le Conseil des ministres, selon le porte-parole du gouvernement.

"L'État fonctionne". "Rien de ce qui se passe depuis 48 heures ne s'apparente à une crise politique. L'État fonctionne (...), le gouvernement est parfaitement à sa tâche", a déclaré le chef de l'État selon Benjamin Griveaux.

 

"Un choix qui appartenait à Gérard Collomb". Emmanuel Macron estime que cette démission est "un choix qui appartenait à Gérard Collomb". "Depuis la fin de l'été, il s'était tourné vers Lyon et vers les Lyonnais, et ce faisant il s'était placé lui-même dans la position de démissionner", a-t-il ajouté, cité par le porte-parole. Le chef de l'Etat a appelé les ministres à être "pleinement concentrés" sur leur tache.

Gérard Collomb a quitté son poste juste avant le Conseil des ministres au cours d'une rapide passation de pouvoir avec le Premier ministre Edouard Philippe, qui assure l'intérim au ministère de l'Intérieur en attendant la nomination d'un successeur.