Pollution : vers une interdiction de la publicité pour les voitures à moteur thermique ?

  • A
  • A
pollution
Le 27 février 2019 au nord de Lille, la vitesse était limitée sur certaines axes à cause d'une trop forte concentration de particules fines. (Photo d'illustration) © PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :
Les députés Matthieu Orphelin (ex-LREM) et Delphine Batho (ex-PS), ont déposé un amendement au projet de loi Mobilités pour faire interdire la publicité pour les véhicules polluants.

Interdire la publicité pour les voitures à moteur thermique, comme la loi Evin le fait avec le tabac et l'alcool. Voilà l'idée que les députés Matthieu Orphelin (ex-LREM) et Delphine Batho (ex-PS) entendent défendre, via un amendement de la loi mobilité, dites loi LOM, précise LCI

Seule la publicité pour des véhicules hybrides ou électriques serait autorisée

Les deux députés de sensibilité écologique ont déposer cette amendement de manière officielle la semaine dernière. S'il est voté, "toute publicité portant sur des véhicules particuliers dont les émissions de dioxyde de carbone sont supérieures à 60 grammes par kilomètre" sera interdite "à compter du 1er janvier 2020". De fait, seule la publicité pour des véhicules hybrides ou électriques serait autorisée. Avec un tiers des ventes en 2017, ce sont les SUV qui sont tout particulièrement visés par cet amendement.

"Encourager la vente de véhicules fortement émetteurs de CO2, qui continueront à rouler pendant plusieurs décennies, est contraire à l'objectif de transition vers une mobilité bas carbone, pourtant indispensable pour faire face à la crise climatique", expliquent les deux députés. Delphine Batho avait déjà déposé un autre amendement dans la loi LOM, l'interdiction de la vente des véhicules à moteur thermique en 2030 - contre 2040, date qui est actuellement envisagée - mais il a été rejeté.