Mariani en tête en Paca : "Il a abandonné le Vaucluse, il vit à Paris", fustige Muselier

, modifié à
  • A
  • A
Renaud Muselier est candidat à sa succession dans la région Paca. 2:10
Renaud Muselier est candidat à sa succession dans la région Paca. © Europe 1
Partagez sur :
Invité jeudi d'Europe 1, le président LR de la région Sud Renaud Muselier, candidat à sa succession, a éreinté son adversaire, le RN Thierry Mariani, fustigeant son manque d'ancrage local. "Il a abandonné le Vaucluse, il vit à Paris", dit-il. 
INTERVIEW

En Paca, Renaud Muselier est en difficulté. Le président LR de la région Sud, candidat à sa succession aux prochaines élection régionales, est à la traîne dans les sondages. Selon un récent sondage de l'institut Ipos Sopra Steria pour France 3, avec 34% des voix, il serait largement devancé au premier tour par le RN Thierry Mariani (41%). Et l'ex-LR désormais proche de Marine Le Pen est donné vainqueur au second tour "dans tous les cas de figure". Faut-il y voir un échec de la stratégie de Muselier, après la polémique engendrée par le soutien de la majorité présidentielle à sa liste ? "Je pense le contraire", répond ce dernier, invité jeudi d'Europe 1. Et de pointer le manque d'ancrage de son adversaire : "Il a abandonné le Vaucluse, il vit à Paris."

Pour Renaud Muselier, Thierry Mariani, son ancien collègue à LR, est "une vraie prise de guerre" pour Marine Le Pen. Mais il insiste sur l'entourage radical du candidat du parti d'extrême-droite. "Derrière lui, son directeur de campagne Philippe Vardon est un ancien membre d'Unité radicale, qui est le groupe qui a essayé d'assassiner Jacques Chirac en 2002, et aujourd'hui, il fait partie du Bloc identitaire" (Philippe Vardon a en fait quitté le mouvement il y a quelques années). 

"Il est copain avec tous les dictateurs de la planète"

Sur Europe 1, le patron de la région Sud insiste également sur le manque d'ancrage local de Thierry Mariani. "Les gens qui sont tentés par lui doivent réaliser à quel point il a abandonné le Vaucluse. Il vit aujourd'hui à Paris". "Il a abandonné sa circonscription et la France pour devenir député des Français de l'étranger. Battu aux dernières élections, n'ayant plus d'emploi et de salaire, il s'est fait racheter par Marine Le Pen pour devenir député européen et changer de casaque." Et le chiraquien de pointer également les liens de Mariani avec des dirigeants autoritaires, en Russie ou encore en Syrie. "Il est copain avec tous les dictateurs de la planète."

Reste que Thierry Mariani est bien en tête des sondages, et semble profiter de la confusion née du soutien de la majorité présidentielle à la liste de Renaud Muselier. "Je pense le contraire", dit l'invité d'Europe 1, relativisant les sondages. "Quand vous regardez l'état des lieux de la vie politique dans la région, la droite n'a jamais dépassé 27% depuis 1998 dans les cinq élections régionales, et là je suis donné entre 34 et 37% dès le premier tour."

Europe 1
Par Antoine Terrel