Maître Pierre-Olivier Sur : "Isabelle Balkany est ressortie du tribunal en me disant : 'Je suis vivante'"

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Les époux Balkany ont tous deux été condamnés à de la prison ferme pour blanchiment. Maître Pierre-Olivier Sur, avocat d'Isabelle Balkany, a commenté cette décision sur Europe 1.
INTERVIEW

Le maire de Levallois-Perret, Patrick Balkany, a été condamné vendredi à cinq ans de prison ferme, avec mandat de dépôt, pour blanchiment mais a été relaxé s'agissant de la corruption. Isabelle Balkany, qui assure l'intérim de son époux à la mairie, a, elle, été condamnée à quatre ans de prison ferme, sans mandat de dépôt. "Isabelle Balkany est ressortie du tribunal en me disant : 'Je suis vivante'", a d'abord confié Me Pierre-Olivier Sur, au micro d'Europe 1, vendredi, dans Le Grand Journal du soir.

Il est ensuite revenu sur la nature du jugement, dont il retient deux aspects : "La première chose, c’est qu’il n’y a pas de détournement de fonds publics et qu’il n’y a pas de corruption. Donc aucun argent public n’a été soit détourné, soit volé par Isabelle et Patrick Balkany, contrairement à ce que tous les fantasmes laissaient imaginer aux uns et aux autres et en particulier à la presse. Ensuite, Isabelle Balkany a été condamnée très lourdement mais pour des faits qui concernent la succession de ses parents".

"Il n’est pas question de parler de victoire"

Peut-on pour autant parler de petite victoire pour le couple relaxé des faits de corruption ? "Il n’est pas question de parler de victoire", a rétorqué l'avocat. "Arrêtons de dire que le couple Balkany, c’est le système de corruption à Levallois-Perret qui allait être jugé au tribunal de grande instance de paris. Ce n'est pas vrai. Ils sont relaxés pour la corruption, ils sont relaxés pour le détournement d’argent public et ma cliente est condamnée pour blanchiment de fraude fiscale avec une peine très lourde. Elle me semble disproportionnée, ce qui nécessite et justifie de notre part un appel. La cour d’appel examinera maintenant si la fraude fiscale, qui concerne des faits qui remontent à 31 ans, mérite de la prison ferme".

Les époux Balkany ont également été condamnés à dix ans d'inéligibilité. Le jugement n'est toutefois pas exécutoire, ce qui signifie notamment qu'Isabelle Balkany peut, pour le moment, conserver son titre de maire par intérim : "Je ne veux pas faire de projections politiques. Je dis simplement qu’elle a été condamnée très lourdement mais que pour l’instant, elle peut continuer d’exercer ses mandats et en particulier celui de maire par intérim de Levallois dans le cadre d’une ville qu’elle aime, une ville où elle est aimée, une ville qui s’oppose aux décisions de justice rendues". 

"Aujourd’hui, Isabelle Balkany est décidée à se battre"

Interrogé sur l'état de santé de sa cliente, qui a fait une tentative de suicide en mai dernier, Me Sur s'est voulant rassurant : "Elle est débout, elle est vivante. Elle a connu les affres du suicide il y a quelques mois. Aujourd’hui, elle est décidée à se battre, à reprendre les choses en main. La justice vient de dire et juger qu’il n’y a pas de corruption, qu’il n’y a pas de détournements de fonds publics. La partie est donc gagnable maintenant devant la justice." 

L'avocat a également estimé que ce n'était pas le couple Balkany qui était visé mais plutôt l'ancien monde : "À travers le couple Balkany, c’est l’ancien monde qui est concerné. L’ancien monde est jugé par le nouveau monde, avec une sorte de dialogue de sourds qui donne lieu à des peines disproportionnées. Ce ne sont pas les Balkany qu’on a voulu se payer, c’est un système politique."

Europe 1
Par Laura Andrieu