Macron refuse d'imposer la consigne des bouteilles en plastique aux maires : "L'écologie n'est pas sacrifiée", assure Jacqueline Gourault

, modifié à
  • A
  • A
Jacqueline Gourault (2000x1000) ERIC FEFERBERG / AFP 1:12
© ERIC FEFERBERG / AFP
Partagez sur :
Alors que le projet de loi économie circulaire doit être discutée à l'Assemblée nationale, Emmanuel Macron a assuré mardi que la consigne des bouteilles en plastique ne serait pas imposée aux maires, qui y sont pour la plupart assez hostiles. La ministre de la Cohésion des territoires estime que "l'écologie n'est pas sacrifiée".
INTERVIEW

Alors que la mesure inquiète de nombreux élus, Emmanuel Macron a assuré mardi lors du Congrès des maires de France que la consigne des bouteilles en plastique ne serait pas imposée aux maires. "Rien ne sera fait sans l'accord des maires", a-t-il indiqué. Invitée d'Europe 1, Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des Territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, assure pourtant que ce n'est pas une façon d'enterrer le dispositif. "Je ne crois pas que l'écologie et la consigne soient sacrifiées", explique-t-elle. 

Selon Jacqueline Gourault, le président de la République a simplement expliqué "que des maires faisaient déjà le travail. Qu'il y avait des mairies, des communautés de communes, des communautés d'agglomérations et des syndicats d'ordures ménagères qui pratiquent déjà la collecte des plastiques". 

"Il faut que ce soit décidé en accord avec les élus"

Ainsi, ajoute la ministre, "il ne s'agit pas de ne pas généraliser" le dispositif, "il s'agit de savoir qui fait quoi". "Il faut que ce soit décidé en accord avec les élus", dit-elle encore. 

Le projet de loi anti-gaspillage et pour une économie circulaire prévoyait dans son intitulé initial la mise en place d'un dispositif de consigne pour recyclage et pour réemploi des emballages. Mais le Sénat a rejeté la consigne pour recyclage lors de l'examen du texte en première lecture en septembre, ne retenant que la consigne pour réemploi. La consigne pour recyclage concerne notamment les bouteilles plastiques. Le principe est de les collecter pour ensuite les recycler comme matière première pour refabriquer du plastique. La collecte pour réemploi, elle, s'applique principalement aux bouteilles de verre, qui sont lavées et remplies à nouveau.

Europe 1
Par Antoine Terrel