Limitation à 80 km/h : consulter les élus locaux relève du "bon sens", défend Jacqueline Gourault

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Invitée de la matinale d'Europe 1, vendredi, la ministre de la Cohésion des territoires Jacqueline Gourault a insisté sur la nécessaire consultation des collectivités territoriales dans l'abaissement de la vitesse sur les routes secondaires.
INTERVIEW

Faut-il davantage consulter les élus locaux avant l'abaissement de la vitesse maximale à 80 km/h sur les routes secondaires ? Oui, selon Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires. "Ça serait effectivement du bon sens", a-t-elle défendu vendredi au micro Europe 1 d'Audrey Crespo-Mara.

>> De 7h à 9h, c’est deux heures d’info avec Nikos Aliagas sur Europe 1. Retrouvez le replay ici

Discussions avec les départements. "Les départements ont la compétence des routes et le gouvernement a dit qu'on pourrait discuter avec les départements", a-t-elle rappelé. Interrogée sur l'opportunité de le faire plus tôt, avant l'abaissement effectif de la vitesse maximale, Jacqueline Gourault a simplement répondu "oui".

"Pas de dogme", selon Emmanuel Macron. Mi-janvier, Emmanuel Macron avait indiqué lors de la première étape du "grand débat national" qu'il était ouvert à des aménagements sur cette mesure afin qu'elle soit mieux acceptée dans la population. "Il faut ensemble que l'on trouve une manière plus intelligente de le mettre en oeuvre. Il n'y a pas de dogme", déclarait-il.