Le prix de la Personnalité politique de l'année décerné à Xavier Bertrand

  • A
  • A
Xavier Bertrand AFP
Xavier Bertrand a quitté le parti Les Républicains après l'élection à sa tête de Laurent Wauquiez. © CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
Partagez sur :
Le jury des prix du Trombinoscope loue les actions de l'ancien ministre à la tête de la Région Hauts-de-France, tandis que Marlène Schiappa va recevoir le prix de "révélation politique de l'année".

C'est une distinction qui récompense "l'action et le professionnalisme de personnalités politiques" : Xavier Bertrand recevra mercredi soir le prix de la Personnalité politique de l'année 2018 lors de la 27ème cérémonie des prix du Trombinoscope.

Le jury salue ses actions pour les Hauts-de-France. "Il est facile pour un président, d'une région comme de toute la République, de jurer, la main sur le coeur, qu'il sera le président de tous ses administrés ; il est plus difficile de l'être vraiment et de le prouver par ses décisions et par ses actes", loue dans un communiqué le jury du Trombinoscope, un annuaire d'informations politiques. Il succède à Nicolas Hulot pour 2017 et François Fillon pour l'année 2016.

Xavier Bertrand, président de la région Hauts-de-France, avait quitté avec fracas Les Républicains en décembre 2017, à la suite de l'élection de Laurent Wauquiez à la tête du parti. Il est depuis régulièrement cité comme l'une des personnalités politiques préférées des Français au fil des études d'opinion.

Buzyn "Ministre de l'année". La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, recevra pour sa part le prix du "Ministre de l'année". Sa collègue au gouvernement, Marlène Schiappa, secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes et de la Lutte contre les discriminations, est consacrée "révélation politique de l'année".

L'ancien président du groupe MoDem à l'Assemblée nationale, Marc Fesneau, devenu ministre chargé des Relations avec le Parlement, est le nouveau "député de l'année", tandis que Philippe Bas, qui s'est illustré à la présidence de la commission d'enquête parlementaire mise en place à la suite de l'affaire Benalla, devient "le sénateur de l'année". François Ruffin, médiatique député de la Somme, hérite du prix de "l'élu le plus connecté".