Le député Mustapha Laabid (LREM) poursuivi pour abus de confiance

, modifié à
  • A
  • A
© Photo @Twitter/mustapha_laabid
Partagez sur :
Mustapha Laabid est soupçonné d'avoir "utilisé à des fins personnelles" des fonds d'une association qu'il présidait. 

Le parquet de Rennes a annoncé vendredi avoir décidé de poursuivre pénalement le député LREM  de la 1re circonscription d'Ille-et-Vilaine, Mustapha Laabid, "pour des faits d'abus de confiance" commis au préjudice d'une association qu'il présidait. Mustapha Laabid est soupçonné d'avoir "utilisé à des fins personnelles ou indues des fonds de l'association Collectif Intermède", qu'il présidait jusqu'à son élection en 2017. Le montant du préjudice présumé est de 21.930,54 euros, indique le parquet dans un communiqué.

Les faits auraient été commis à Rennes, Paris et Marrakech (Maroc), entre 2015 et fin 2017. Le parquet reproche à Mustapha Laabid d'avoir financé sur les fonds de l'association diverses dépenses personnelles : environ 15.000 euros de repas dans des restaurants (frais de bouche), des achats ou paiements dans des commerces, des frais de téléphonie, et des frais d'hôtels.

Des mouvements suspects sur les comptes d'une association. Le député a été convoqué à l'audience du tribunal correctionnel de Rennes du 5 mars "pour fixation de la date du jugement". La décision "d'exercer des poursuites pénales à l'encontre de Mustapha Laabid" remonte au 4 janvier, précise le parquet.

Une enquête avait été ouverte pour ces faits, le 16 novembre 2017 par le parquet de Rennes à la suite d'un signalement de Tracfin d'octobre 2017. Tracfin - service du ministère de l'Economie chargé de la lutte contre le blanchiment d'argent - avait fait état "de mouvements suspects sur les comptes de l'association et de son président, Mustapha Laabid". L'enquête avait été confiée à la Direction interrégionale de la police judiciaire de Rennes.