Laurent Berger : le référendum d'initiative citoyenne "ne me fait pas peur"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Pour le secrétaire général de la CFDT, invité de la matinale d'Europe 1 lundi, "on peut articuler la démocratie représentative et la démocratie participative".

C'est l'une des principales revendications des "gilets jaunes" : le référendum d'initiative citoyenne, qui permettrait de soumettre une mesure au vote des citoyens. Pour Laurent Berger, invité d'Audrey Crespo-Mara sur Europe 1, lundi, "on peut articuler la démocratie représentative, avec des corps intermédiaires et des syndicats, et la démocratie participative".

RIC : qu'y a-t-il derrière cette proposition phare des "gilets jaunes" ?

Un RIC "cadré". "On ne veut pas nier le fait que les citoyens aient besoin d'une expression", a expliqué le secrétaire général de la CFDT. "Ça peut passer par un référendum d'initiative citoyenne cadrée, mais ça peut aussi passer par beaucoup plus d'écoute à travers des panels citoyens dans les débats territoriaux. Moi, ça ne me fait pas peur. Mais attention à considérer que ce serait seulement le référendum qui gouvernerait un pays. Ça ne peut pas être ça. Il faut aussi des corps intermédiaires."

>> De 7h à 9h, c’est deux heures d’info avec Nikos Aliagas sur Europe 1. Retrouvez le replay ici

Débat annoncé par Philippe. Dans une interview aux Échos, publiée dimanche soir, le Premier ministre Édouard Philippe a annoncé la tenue d'un débat sur le référendum d'initiative citoyenne (RIC), qui peut être selon lui un "bon instrument dans une démocratie".

Europe 1
Par Thibaud Le Meneec