Jean-Paul Delevoye, fragilisé par des soupçons de conflits d'intérêts, déclare 13 mandats

, modifié à
  • A
  • A
Jean-Paul Delevoye a déclaré 11 mandats de plus que dans la version initiale de sa déclaration d'intérêts
Jean-Paul Delevoye a déclaré 11 mandats de plus que dans la version initiale de sa déclaration d'intérêts © STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Partagez sur :
Alors que grèves et manifestations animent la société française dans le cadre de la réforme des retraites voulue par le gouvernement, l'homme fort du projet, Jean-Paul Delevoye, est fragilisé. Le haut-commissaire aux retraites est soupçonné de conflits d'intérêts.

Le haut-commissaire aux retraites, Jean-Paul Delevoye, fragilisé par des soupçons de conflits d'intérêts après des oublis dans sa déclaration d'intérêts, a rectifié ce document en déclarant 13 mandats, dont 11 bénévoles, soit dix de plus que dans la version initiale, selon le journal Le Monde.

Regrettant une "erreur" qu'il estime avoir "réparée", M. Delevoye déclare dans un entretien au quotidien qu'il veut "continuer à défendre et soutenir ce projet (de réforme des retraites) dans le souci du dialogue social et dans une démarche d'apaisement de notre société".

Europe 1
Par Europe 1 avec AFP