Jean-Baptiste Djebbari sur la réforme des retraites : "Si elle se fait, nous pourrons en être fiers"

  • A
  • A
Jean-Baptiste Djebbari (2000x1000) E1 9:24
Jean-Baptiste Djebbari était dans les studios d'Europe 1, le 21 novembre © Europe1
Partagez sur :
Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d'État chargé des transports auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, était sur Europe 1 jeudi.
INTERVIEW

À la sortie de son entrevue avec le Haut-Commissaire aux retraites, Jean-Paul Delevoye, et le secrétaire d'État chargé des transports, Jean-Baptiste Djebbari, le secrétaire général de la CFDT-Cheminots, Didier Aubert, a menacé jeudi de rejoindre le mouvement de grève prévu le 5 décembre prochain. Invité jeudi soir, sur Europe 1, à commenter cette entrevue, Jean-Baptiste Djebbari a convenu qu'un point de divergence majeur persistait entre le gouvernement et le syndicat de cheminots, qui souhaiterait une annonce avant le 15 décembre concernant la "clause du grand-père". "Nous avons pris acte d'un certain nombre de demandes mais les décisions seront prises après les négociations en cours, après le 15 décembre", a précisé le secrétaire d'État au micro de David Doukhan. Pour rappel, cette "clause du grand-père" prévoit que la réforme des retraites ne s'applique qu'aux nouveaux entrants sur le marché du travail.  

Une réforme "nécessaire pour la France"

Plus généralement, concernant cette réforme des retraites, Jean-Baptiste Djebbari estime que les gouvernements précédents, depuis des années, "ont reculé par manque de courage ou d'ambition". "Il y a des préalables à la réforme des retraites : un régime par répartition, un régime par point, un régime plus solidaire et équitable", a-t-il expliqué jeudi soir avant de conclure : "Si cette réforme se fait, et je souhaite qu'elle se fasse, quand nous regarderons en arrière, nous pourrons être fiers de cette réforme. C'est nécessaire pour la France."

Europe 1
Par Maxime Dewilder