INFORMATION EUROPE 1 - Européennes : les banques refusent de prêter de l'argent à La France insoumise

, modifié à
  • A
  • A
Manon Aubry La France insoumise 1280
La liste des Insoumis pour les européennes sera conduite par Manon Aubry, ici au pupitre. © STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Partagez sur :
Selon nos informations, les Insoumis font face aux refus des banques de leur prêter de l'argent en vue des élections européennes, à quatre mois du scrutin. Un emprunt populaire pourrait être lancé.
INFO EUROPE 1

"On ne prête plus d'argent aux partis politiques." Voilà ce qu'ont répondu en substance les banques à La France insoumise, sans aucun examen de son dossier. Pour financer sa campagne des européennes, la formation politique s'y était pourtant pris tôt, dès juillet dernier, en vue du scrutin du 26 mai prochain

>> De 7h à 9h, c’est deux heures d’info avec Nikos Aliagas sur Europe 1. Retrouvez le replay ici

"Ça va nous bloquer". "Ça alourdit le travail et surtout ça va nous bloquer", explique un cadre dirigeant du parti. Une seule banque a accepté d'examiner leur demande de prêt, pour un montant de quatre millions d'euros, soit la somme qui peut être remboursée par la Commission des comptes de campagne.

Les militants déjà mis à contribution. Pour l'instant, les Insoumis peuvent compter sur leurs dotations publiques mais ils n'ont pas suffisamment de trésorerie avec dix à vingt réunions publiques par semaine. Ils sont obligés de trouver des salles gratuites, de demander aux militants d'héberger les candidats et de faire à manger. "On fait nos radins", ironise une candidate.

Vers un emprunt populaire ? Si la seule banque qui étudie actuellement leur dossier leur dit non, ils pourraient imiter leurs amis espagnols de Podemos et lancer un emprunt populaire en vue de financer la campagne. Ils ont d'ores et déjà sollicité les adhérents et lancé une campagne de dons mais, comme le reconnaît un cadre insoumis, "chez nous, les dons ne vont pas être exponentiels". Ils disent pouvoir récolter de 500.000 à 1 million d'euros au maximum.

Europe 1
Par Virginie Riva, édité par Thibaud Le Meneec