Hugues Renson devient le 5e candidat à l'investiture LREM pour les municipales à Paris

  • A
  • A
Hugues Renson devient le 5e candidat à l'investiture LREM à Paris.
Hugues Renson devient le 5e candidat à l'investiture LREM à Paris. © JACQUES DEMARTHON / AFP
Partagez sur :
Le vice-président de l'Assemblée rejoint Anne Lebreton, Cédric Villani, Mounir Mahjoubi et Benjamin Griveaux, déjà sur les rangs.

Le vice-président de l'Assemblée, Hugues Renson, a annoncé dimanche soir à son tour qu'il se lançait dans la course à l'investiture LREM pour les municipales à Paris. "C'est parmi les Marcheurs du 15eme [arrondissement] que j'ai annoncé ma candidature pour être le prochain Maire de Paris", a-t-il indiqué sur Twitter.

Dans une "lettre aux marcheurs parisiens", il sollicite leur soutien et celui du mouvement, en proclamant que "Paris ne se gagnera pas à droite. Paris ne se gagnera pas à gauche" mais "en restant nous-mêmes". Il pointe trois "défis" pour la ville : "la détérioration des conditions de vie des Parisiens", la mise à l'écart selon lui des habitants "des décisions qui les concernent" en raison d'un "maquis politico-administratif incompréhensible", et enfin la nécessité de "retrouver le goût du collectif, l'envie de se projeter".

Redonner plus de pouvoirs aux quartiers

 

Dans une interview au Figaro, celui qui est depuis 2017 député de la 13e circonscription de Paris dit vouloir un "big bang institutionnel" pour la capitale afin d'éviter "des conflits incessants entre mairies d'arrondissement et mairie centrale". Il plaide également en faveur d'une "accélération de la transition écologique" avec "des solutions [adaptées] à la réalité de chaque quartier". De manière générale, le candidat souhaite arroger plus de prérogatives aux conseils de quartiers afin de "redonner aux Parisiens le pouvoir d'agir sur leur cadre de vie". 

Hugues Renson, ancien collaborateur de Jacques Chirac, n'avait jamais été "encarté" avant de rejoindre la République en Marche. Chez LREM, arrivée en tête aux élections européennes dans la capitale, quatre marcheurs étaient déjà sur les rangs pour les municipales de mars 2020: Anne Lebreton, Cédric Villani, Mounir Mahjoubi et Benjamin Griveaux.