"Gilets jaunes" : pour Laurent Wauquiez, "l'annulation de la hausse des taxes est un signe d'apaisement"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Interrogé par Europe 1, le chef des Républicains a estimé que l'annulation de l'augmentation des taxes sur les carburants était la seule mesure à même de ramener de l'apaisement dans un pays agité par une grogne fiscale et sociale quasi-inédite.

INTERVIEW

Le moratoire s'est transformé en annulation. Le ministre de la Transition énergétique a assuré mercredi, dans la foulé des déclarations d'Edouard Philippe, qu'il n'y aurait finalement pas de hausse des taxes sur les carburants en 2019. "Ce qui a été annoncé par François de Rugy hier, l'annulation de la hausse des taxes, est un signe d'apaisement", a salué Laurent Wauquiez jeudi, au micro d'Audrey Crespo-Mara sur Europe 1.

Désamorcer la crise. "C'est même le signe d'apaisement qui était attendu. Il est bien qu'il arrive, même si l'on a perdu beaucoup de temps", a toutefois taclé le patron des Républicains. Estimant que le pays est "au bord de l'implosion" et traverse "une situation de crise extrêmement grave", Laurent Wauquiez "souhaite que nous retrouvions du clame, de l'apaisement."

>> De 7h à 9h, c'est deux heures d'info avec Nikos Aliagas sur Europe 1. Retrouvez le replay ici

Le pouvoir de la parole présidentielle. Surtout, il considère que cette annonce doit être relayée au plus haut sommet de l'Etat pour être sacralisée. "Il faut que le président de la République s'exprime lui-même. Il faut une parole qui s'engage, dans laquelle il annonce qu'il renonce lui-même à la hausse des taxes", explique le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes.