"Gilets jaunes" : le ministre Marc Fesneau voit "beaucoup d'irresponsabilité" chez les figures du mouvement

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Invité de la matinale d'Europe 1, lundi, le ministre chargé des Relations avec le Parlement Marc Fesneau a regretté qu'on n'"entendait jamais" les figures des "gilets jaunes" prendre la parole contre les actes antisémites qui émaillent les manifestations.
INTERVIEW

"Des attitudes déplorables en démocratie". Sur Europe 1, lundi, le ministre chargé des Relations avec le Parlement, Marc Fesneau, a insisté sur les "actes insupportables" qui ont émaillé les dernières manifestations des "gilets jaunes", comme l'agression antisémite d'Alain Finkielkraut ou le caillassage d'un fourgon de policiers.

>> De 7h à 9h, c’est deux heures d’info avec Nikos Aliagas sur Europe 1. Retrouvez le replay ici

"Immunité générale" du gilet jaune. Le ministre a dénoncé l'attitude des figures de ce mouvement : "On les a beaucoup entendus pour dire des choses sur les plateaux, on aimerait qu'ils viennent se désolidariser d'un certain nombre de faits de violences qu'on a vus", a-t-il taclé au micro Europe 1 d'Audrey Crespo-Mara. "Jamais on ne les entend prendre la parole sous le motif que le gilet jaune donnerait une sorte d'immunité générale à ceux qui manifestent."

La responsabilité des figures du mouvement mise en doute. "Quand on fait des actes répréhensibles, il faut d'abord les condamner. C'est la 'responsabilité' d'un certain nombre de figures des 'gilets jaunes', parce que je ne vois pas beaucoup de responsabilité, mais beaucoup d'irresponsabilité", a-t-il affirmé.