"Gilets jaunes" : le Medef "prend acte" des annonces mais "reste vigilant"

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
S'il "se réjouit" des mesures annoncées par le gouvernement en faveur du pouvoir d'achat, le Medef dit rester "vigilant" quant au financement de la hausse de la prime d'activité. 

Le Medef "prend acte" des modalités des mesures annoncées par le gouvernement pour relancer le pouvoir d'achat et mettre fin à la crise des "gilets jaunes", lundi dans un communiqué. L'organisation patronale "se réjouit de l'esprit qui guide ces mesures qui visent à reconnaître le travail" mais "reste vigilant" concernant la hausse du Smic qui ne doit pas "accroître le coût du travail".

Hausse de la prime d'activité. Le Premier ministre Édouard Philippe a annoncé que le gain de 100 euros net pour les salariés proches du Smic, mesure phare annoncée par Emmanuel Macron, passerait "par une hausse massive de la prime d'activité" qui sera versée "dès le 5 février pour compléter le salaire de janvier", dans un entretien aux Echos.

Financer en réduisant les dépenses publiques, selon le Medef. "L'effort principal doit être porté par la réduction des dépenses publiques", précise le Medef, alors que le gouvernement a décidé de limiter la baisse du taux d'impôt sur les sociétés à celles réalisant moins de 250 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2019. Elle sera décalée d'un an pour les autres, a précisé le Premier ministre au quotidien économique.