Gilets jaunes : "Ces manifestations n'ont plus lieu d'être", estime Sibeth Ndiaye

, modifié à
  • A
  • A
2:00
Partagez sur :
Selon la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye, invitée du Grand rendez-vous d'Europe 1 dimanche, "beaucoup de choses ont été réalisées" depuis la crise des "gilets jaunes", rendant caduques les revendications politiques du mouvement.
INTERVIEW

Plus de six mois après le début du mouvement, seuls quelque milliers de "gilets jaunes" ont répondu présent samedi pour une nouvelle journée de mobilisation. D'après les chiffres du ministère de l'Intérieur, qui sont toujours contestés par les "gilets jaunes", 9.500 manifestants ont été dénombrés dont 1.500 à Paris, soit la plus faible mobilisation depuis le début du mouvement.

Alors que certains observateurs avancent les violences policières pour expliquer cette démobilisation, la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye, invitée du Grand rendez-vous d'Europe 1 dimanche, met davantage en avant les réponses de l'exécutif à la crise.

"Il n'y a plus de débouchés politiques"

Grand débat national, mesures pour le pouvoir d'achat... Pour Sibeth Ndiaye, "beaucoup de choses ont été réalisées depuis le début du mouvement. Aujourd'hui, je considère que ces manifestations n'ont plus lieu d'être". Et "beaucoup de réponses restent à apporter, il y en a dans les tuyaux. Il n'y a plus de débouchés politiques" au mouvement des "gilets jaunes", poursuit-elle, renvoyant par ailleurs au discours de politique générale que doit prononcer Edouard Philippe le 12 juin. "Nous avons pris toutes les dispositions depuis six mois pour que les violences soient contenues", assure-t-elle par ailleurs.