EXCLUSIF - Macron sur les violences à l'école et contre les policiers : "La peur va et doit changer de camp"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Dans un entretien accordé à Europe 1, mardi, le chef de l'État a annoncé des réouvertures prochaines de services publics "dans les quartiers où la République est partie".
EXCLUSIF

"Un travail de civilisation, moral, éducatif, culturel et sécuritaire" : pour Emmanuel Macron, invité exceptionnel de la matinale d'Europe 1, mardi, la "reconquête" des quartiers où se sont déroulés des actes violents "intolérables" envers les professeurs ou les policiers appelle à un chantier d'ampleur. Le chef de l'État a d'ailleurs indiqué qu'il allait annoncé, "dans les prochains jours", la réouverture d'une "présence républicaine" dans ces zones : "des commissariats, des bureaux de poste, des centres des impôts."

"Redonner les moyens" aux quartiers. "Ce qu'on voit à l'école, dans les quartiers de la République, contre nos forces de l'ordre, je ne veux plus le voir", a-t-il poursuivi au micro de Nikos Aliagas. "La peur va et doit changer de camp." Le chef de l'État, qui veut "redonner les moyens dans tous ces quartiers", ambitionne de "durcir très fortement" la lutte "contre les trafics et les bandes". "Notre société a besoin de retrouver le sens du travail, du mérite, de l'autorité, à tous les âges, dans tous les niveaux. C'est une mobilisation de toute la Nation pour y arriver", a-t-il appelé.

>> Réécoutez l'interview intégrale d'Emmanuel Macron :