Européennes : à Rennes, une "battle" de jeunes avec "plus d'idées que lors d'un débat télé"

  • A
  • A
Neuf représentants de listes présentes aux européennes ont exposé leurs idées, mercredi soir, à Rennes.
Neuf représentants de listes présentes aux européennes ont exposé leurs idées, mercredi soir, à Rennes. © François Coulon/Europe 1
Partagez sur :
Pour donner envie aux jeunes adultes de voter aux européennes, dimanche, cinq associations rennaises ont organisé un débat de la jeunesse, mercredi soir, devant une centaine de personnes.
REPORTAGE

C'est une "battle d'idées" assez différente des joutes verbales télévisées qui ont ponctué cette campagne des européennes : jeudi soir, à l'initiative des Jeunes Européens de Rennes, cinq associations estudiantines de la ville bretonne ont organisé à la maison des associations, à quatre jours du scrutin, un grand débat de jeunes, pour les jeunes.

Neuf listes, trois thèmes

Concrètement, neuf listes couvrant un large panel politique étaient représentées par un intervenant, un jeune candidat ou un référent local. Trois thèmes étaient au programme lors de ces deux heures d'échange : migration et société, démocratie et citoyenneté, écologie et environnement.

>> De 5h à 7h, c’est "Debout les copains" avec Matthieu Noël sur Europe 1. Retrouvez le replay de l'émission ici

À la tribune, où plutôt derrière quelques tables ornées de petites étiquettes, les débatteurs âgés en moyenne de 22 ans n'ont pas hésité à user de leur franc-parler pour convaincre : "Ce n'est pas une crise migratoire, c'est une crise de l'accueil", défend l'un d'eux. "La Méditerranée est devenue un cimetière. Allez les voir à la frontière libyenne et dites-leur : 'Non, toi tu vas mourir parce que tu n'es pas Européen'. Nous, on se bat contre ça." La représentante d'une liste adverse lui répond : "Quand vous êtes agressés par des mineurs isolés, monsieur, que dites-vous ? À partir de là, nous proposons une politique de dissuasion de l'immigration."

IMG_3388ok

"Dans le bain dès le début"

Dans la salle, la centaine de personnes a été plutôt séduite par l'attitude de ces jeunes débatteurs. "Il y a beaucoup plus d'idées évoquées que lors d'un débat télévisé", estime un spectateur. "Ça me parle complètement." "Avec la confrontation, on est dans le bain dès le début", poursuit une autre. "Il y a une énergie qui n'est pas la même, on se reconnaît plus entre jeunes. Forcément, ça va un peu plus me toucher." Et peut-être inciter les jeunes indécis à aller voter dimanche ? Actuellement, seulement 23% des 18/25 ans prévoient de se rendre aux urnes dimanche, selon un sondage récent de l'institut Ifop.