Emmanuel Macron au Vatican : "Il veut montrer depuis quelques temps aux catholiques qu'il est de leur côté"

  • A
  • A
Isabelle de Gaulmyn, rédactrice en chef adjointe au journal "La Croix"
Isabelle de Gaulmyn, rédactrice en chef adjointe au journal "La Croix"
Partagez sur :
Selon Isabelle de Gaulmyn, rédactrice en chef adjointe à "La Croix", la rencontre entre Emmanuel Macron et le pape François 1er, qui doit se dérouler mardi au Vatican, revêt un "double enjeu" : national et international. 
INTERVIEW

"Emmanuel Macron a une certaine considération pour les catholiques, en tout cas beaucoup plus que ses prédécesseurs". Invitée d'Europe 1 weekend dimanche, Isabelle de Gaulmyn, rédactrice en chef adjointe au journal La Croix, décrypte les enjeux de la visite prévue ce mardi entre le chef de l'Etat et le pape François 1er, au Vatican. 

Emmanuel Macron, "du côté des catholiques". L'entretien d'une trentaine de minutes qui doit se dérouler au Vatican revêt un "double enjeu", explique Isabelle de Gaulmyn au micro d'Europe 1. "Sur le plan national, Emmanuel Macron veut montrer depuis quelques temps aux catholiques qu'il est de leur côté, qu'il les considèrent comme une force importante de la société française. (...). Mais cet entretien est aussi important sur le plan international : le pape est une personnalité qui compte dans le monde, il est très populaire et tous les chefs d'Etats sont allés le voir. Donc il fallait aussi que la France d'Emmanuel Macron aille le voir", déroule la journaliste. 

L'environnement, un sujet qui rassemble les deux hommes. Quant aux sujets que vont aborder les deux dirigeants, il y aura certainement "les chrétiens d'Orient, mais aussi l'immigration : un sujet sur lequel le pape est très attentif". François 1er avait en effet appelé en mars dernier à continuer "d'ouvrir de nouveaux corridors humanitaires pour les réfugiés de la guerre et de la faim", dans une Italie menée par une coalition des extrêmes.

Autre thématique qui devrait être abordée : l'environnement, et notamment le développement durable. "Quand Emmanuel Macron a essayé de défendre l'accord de Paris, dont Trump est sorti, il a appelé le pape", rappelle la rédactrice en chef adjointe. "C'est quelque chose sur lequel les deux hommes se rejoignent, ils ont les mêmes objectifs". 

Europe 1
Par Ugo Pascolo