Dîners à l'Hôtel de Lassay : François de Rugy "conserve la confiance" du président, assure Sibeth Ndiaye

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
La porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye a affirmé mercredi que le ministre de la Transition écologique, mis en cause par Mediapart, conservait la confiance d'Emmanuel Macron. 

La porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye a assuré mercredi que le ministre de la Transition écologique François de Rugy, mis en cause par Mediapart pour des dîners privés à l'Assemblée nationale, conservait "bien évidemment la confiance" du président et du Premier ministre.

Dans ces "fonctions de président de l'Assemblée nationale", "il est évident qu'on est amené à avoir des moments de représentation, des moments aussi de contact avec la société civile sous des formes qui peuvent être extrêmement diverses", a expliqué Sibeth Ndiaye à l'issue du Conseil des ministres. 

"Il n'y a pas eu de dîners entre amis", martèle François de Rugy

Il a "longuement détaillé ses réponses" et "il conserve bien évidemment la confiance du président et du Premier ministre", a-t-elle déclaré. "Il n'y a pas eu de dîners entre amis", "c'étaient des dîners de travail informels avec des personnes qui ont des relations avec une autorité politique", a pour sa part contesté François de Rugy.

Les deux membres du gouvernements réagissaient à un article de Mediapart, qui a recensé, documents, photos et témoignages à l'appui, une dizaine de ces dîners dans les murs de la résidence du président de l'Assemblée, entre octobre 2017 et juin 2018, qui rassemblaient à chaque fois entre 10 et 30 invités, appartenant pour l'essentiel au cercle relationnel et amical de son épouse Séverine de Rugy, journaliste au magazine Gala. 

A table, homards, champagne et grands crus issus des caves de l'Assemblée nationale, comme un Mouton-Rothschild 2004 apparaissant sur une photo mise en ligne par Mediapart, sur laquelle Mme de Rugy pose. Est aussi évoquée une soirée de Saint-Valentin 2018 du couple Rugy. C'est à chaque fois le personnel de l'Hôtel de Lassay qui était mobilisé pour l'occasion, affirme Mediapart.