Déchets plastiques : Brune Poirson veut "un big bang dans la poubelle des Français"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
La secrétaire d'Etat à la transition écologique Brune Poirson a dit espérer "un big bang dans la poubelle des Français" pour favoriser le recyclage du plastique, mercredi soir, au micro de Matthieu Belliard, sur Europe 1. 
INTERVIEW

Relancer les consignes pour favoriser le recyclage du plastique ? C'est l'idée du gouvernement, qui présentera en juillet un projet de loi pour lutter contre le gaspillage. Brune Poirson, secrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, est venue expliquer la mesure au micro de Matthieu Belliard, mercredi soir. "Je me suis engagée à un big bang dans la poubelle des Français", a-t-elle annoncé. "Ça passe en particulier par la mise en place de la consigne. En France, nos performances de collecte et de recyclage du plastique plafonnent, parce que le système n'a jamais été organisé pour atteindre l'objectif de 90% de plastiques collectés et recyclés, comme l'Union européenne nous le demande pourtant. Dans une ville comme Paris, c'est moins d'une bouteille en plastique sur dix qui est recyclée."

Réduire, réemployer, recycler

De fait, le taux de recyclage du plastique, en France, atteint laborieusement les 26,5%. "Nous avons trois objectifs", détaille la secrétaire d'État. "Le premier est de réduire les objets plastiques à usage unique. Le deuxième est de développer le réemploi, qu'on puisse réutiliser certaines boîtes en plastique. Ensuite, il faut recycler. Et pour recycler, il faut pouvoir collecter toutes ces bouteilles, tous ces emballages plastiques, qui finissent au mieux à la poubelle, au pire sur les plages". 

Pour y parvenir, des mesures structurelles devront être mises en place et la secrétaire d'État a expliqué avoir lancé mercredi matin un comité de pilotage. Ce comité devra notamment veiller à ce que l'instauration de consignes ne porte pas préjudice aux collectivités locales, qui tirent profit de la vente du plastique des "poubelles jaunes". "Je ne veux rien imposer aux élus. C'est avec eux et pour eux que nous allons organiser ce système de consigne", a assuré Brune Poirson. 

Europe 1
Par Margaux Leridon