Congrès à Versailles : selon LR, Macron "dénature l'esprit de la Ve République"

, modifié à
  • A
  • A
Annie Genevard fustige "la tentation récurrente du chef de l'Etat de se mettre en scène en majesté". © Philippe LOPEZ / AFP
Partagez sur :

En réunissant les parlementaires à Versailles, lundi, Emmanuel Macron prend le risque de "mettre potentiellement en cause les équilibres particuliers de la Ve République", a estimé samedi la secrétaire générale des Républicains Annie Genevard. 

Emmanuel Macron, en convoquant de nouveau lundi les parlementaires en Congrès à Versailles, "dénature l'esprit de la Ve République", a affirmé samedi la secrétaire générale des Républicains Annie Genevard dans un communiqué.

Le chef de l'État "prend le risque de dénaturer l'esprit de l'article 18 de la Constitution et de mettre potentiellement en cause les équilibres particuliers de la Ve République", accuse Annie Genevard, vice-présidente de l'Assemblée nationale.

LR appelle à "un fonctionnement plus équilibré de nos institutions". Selon elle, Emmanuel Macron transforme ainsi "une prise de parole présidentielle facultative et exceptionnelle en discours annuel de politique générale auquel les parlementaires ne pourront répondre qu'en son absence sans pouvoir voter". "Au-delà de la tentation récurrente du chef de l'État de se mettre en scène en majesté (...) il contribue à accessoiriser le rôle du Premier ministre et de son gouvernement, qui sont pourtant les interlocuteurs naturels et constitutionnels du Parlement", ajoute le texte qui appelle le président à "revenir à un fonctionnement plus équilibré de nos institutions".

Emmanuel Macron convoque lundi les parlementaires en Congrès à Versailles pour tracer le cap économique et social de son action, un rendez-vous boycotté par la France Insoumise et certains élus de droite. Mais une grande majorité des élus LR devraient être présents.